UE-ACP Ouverture des négociations sur un nouvel accord de partenariat

DÉCLARATION DE L’HONORABLE PROFESSEUR ROBERT DUSSEY
MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES ET DE LA COOPERATION ET DE L’INTEGRATION AFRICAINE DE LA REPUBLIQUE DU TOGO ET
NÉGOCIATEUR EN CHEF DU GROUPE D’ÉTAT ACP

Vendredi 28 septembre 2018, 10h00
New York, États-Unis d’Amérique


Votre Excellence, chers invités, Mesdames et Messieurs.

Permettez-moi d’abord de remercier le commissaire ministre d’avoir accepté de se comporter à New York.

En moins de deux ans, nous sommes appelés à renouveler les conditions de la coopération ACP-UE. Cette cérémonie lance officiellement le processus des négociations qui nous mènera à un nouvel accord. La signature d’un nouvel accord de coopération entre nos deux entités a été très utile, car l’Union européenne et les pays ACP ont encore des possibilités inexploitées d’explorer et d’exploiter ensemble. Pour paraphraser le titre d’un livre de Karl POPPER et Konrad LORENZ, l’horizon de notre coopération reste ouvert et il y a place à l’espoir pour l’avenir.

Pour l’avenir de notre coopération, l’espoir n’est justifié que s’il est basé sur un engagement commun à voyager ensemble sur la voie de la prospérité. Nous devons travailler ensemble pour réussir ensemble. La coopération ACP-UE ne restera fidèle à son ambition d’origine que s’il reste un partenariat au service du droit humain fondamental au développement des peuples ACP. Le principal défi pour les ACP reste la guerre contre le manque de développement et notre partenariat doit pouvoir aider les États membres ACP à relever ce défi.

Le lien entre le groupe ACP et l’UE était établi à l’article premier du chapitre 1 de l’accord de Georgetown, l’acte constitutif du groupe ACP, qui stipule que “les membres du groupe ACP sont les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique qui sont signataires de la Convention de Lomé et du présent Accord. ” Le groupe ACP souligne que le partenariat ACP-UE est une réalisation unique et précieuse qui a renforcé les liens entre les peuples et les pays ACP et de l’UE au cours des 45 dernières années de son existence. L’ouverture des négociations aujourd’hui marque la continuité de la confiance dont les parties au partenariat ont besoin.

Des difficultés, des malentendus et des pièges peuvent surgir dans la coentreprise de négociations, mais nous devons rester fermes, utiliser notre «sagesse pratique» pour les surmonter. «La sagesse pratique», l’autre dénomination de la phronèse d’ARISTOTE, dit Paul RICOEUR dans son travail soi-même comme autre, «consiste à inventer un comportement juste adapté au caractère singulier du cas». Cela peut nous aider à surmonter les apories, les «désaccords raisonnables», les «illusions objectives» et les risques d’impasse inhérents à tout processus normal de négociation.

Cérémonie d'ouverture
Participants à la cérémonie d’ouverture

Nous devons veiller à ce que la coopération ACP-UE serve réellement la cause du développement des pays ACP. La coopération ACP-UE ne peut conduire au développement souhaité et espéré par les Etats ACP que si elle ne détruit pas leurs initiatives de développement endogènes, si elle ne transige pas – pour emprunter le mot à Amartya SEN – les «capacités» des pays ACP à travers la désindustrialisation et le démantèlement de leurs économies. C’est dans l’intérêt économique et stratégique de l’Europe que les pays ACP se développent. Penser autrement serait un manque d’ambition.

Nous avons besoin de plus d’ambition et d’imagination pour comprendre les nouveaux défis de notre coopération que nous espérons et souhaitons être plus fructueux, plus justes et plus responsables. Lorsque vous voyagez sur deux routes, vous avez besoin d’une lucidité essentielle pour ne pas marcher sur les pieds de vos compagnons de route. La lucidité, par son étymologie latine, signifie «lumière» et quelqu’un qui est lucide, dit Augustin Kouadio DIBI «est quelqu’un qui peut voir clairement, quelqu’un qui saisit les choses à la lumière». À la lumière, nous arriverons à un nouvel accord dans le meilleur intérêt de l’Europe et des pays ACP.

De nombreux sujets seront à l’ordre du jour des négociations à venir. Ces sujets concernent des domaines (à des fins d’illustration) tels que l’économie et l’investissement, la coopération au développement, la recherche et l’innovation technologique, le changement climatique, la guerre contre la pauvreté, la sécurité, le dialogue politique et les migrations. L’examen de tous ces sujets doit se faire dans un avenir proche dans une plus grande rationalité.

Parce que je reste convaincu que l’horizon de la coopération ACP-UE reste ouvert; que l’Union européenne et les pays ACP ont encore «un avenir possible» à explorer et à inventer ensemble, je voudrais terminer sur cette pensée du philosophe français de la prospection Gaston Berger dans son livre La Phénoménologie du temps et de la prospective: «Demain ne sera pas être comme hier. Ce sera nouveau et cela dépendra de nous. C’est moins à découvrir qu’à inventer ».

Bonne chance pour les négociations futures.
Merci de votre attention

Discours de bienvenue du Prof. Robert DUSSEY lors de la réunion interministérielle du sommet conjoint CEEAC- CEDEAO

Lomé, 28 juillet 2018

Mesdames et messieurs les Ministres de la CEDEAO,
Mesdames et messieurs les Ministres de la CEEAC,
Monsieur le Président de la Commission de la CEDEAO,
Monsieur le Secrétaire Général de la CEEAC,
Mesdames et Messieurs,

Le Togo se sent honoré à chaque fois qu’il accueille un événement de ce niveau. Je voudrais, au nom du Président de la République Togolaise et Président en exercice de la CEDEAO, S.E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE, vous souhaiter la bienvenue dans notre ville cosmopolite où nul visiteur n’est étranger.

Vous êtes chez vous et je vous invite à vous sentir à l’aise. Le poète et dramaturge latin TERENCE auquel certains prêtent des origines africaines disait dans un accent très togolais : « Je suis homme, et je ne considère rien de ce qui est humain comme m’est étranger.» Quiconque visite le Togo constate et vit son régime humaniste de l’hospitalité. Pour le Togo, l’accueil de l’autre, qui qu’il soit, quel qu’il soit, d’où qu’il vienne, est plus qu’un devoir. L’être humain où qu’il arrive, disait le philosophe Kant dans son livre Projet de paix perpétuelle, a doit droit à l’hospitalité. D’ailleurs la valeur d’hospitalité est l’une des valeurs que nos sociétés africaines ont encore à enseigner au monde. Vous ne me démentirez pas !

Mesdames et Messieurs les Ministres, chers collègues,

Votre présence à Lomé répond à un impératif de l’heure : celui de la coopération interrégionale pour mieux faire face à certains défis cruciaux communs auxquels sont confrontés nos deux régions. Elle traduit l’option capacitante ou capabilisante de la CEEAC et de la CEDEAO pour le travail dans la coopération. Je salue cet esprit entre nos deux communautés régionales et reste convaincu que le projet d’intégration à l’échelle africaine passe par le renforcement de la coopération régionale et interrégionale. L’organisation conjointe de ce sommet est un exemple de coopération intra-africaine bien réussie.

Nous devons intensifier la coopération entre nos communautés. L’organisation conjointe de ce sommet CEEAC et CEDEAO sur la paix, la sécurité, la stabilité et la lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme est la preuve que la coopération interrégionale est en marche en Afrique. La coopération, de par son étymologie latine, signifie travailler ensemble à une œuvre commune. La CEEAC et la CEDEAO ont bien compris que c’est ensemble que nous devons assumer la responsabilité de la sécurité de notre espace interrégional et le sommet des Chefs d’Etat et de Gouvernement du 30 juillet qui sera sanctionné par une déclaration commune est une très belle illustration.

L’extrémisme violent et le terrorisme où qu’ils soient menacent la paix et la stabilité où qu’elles soient. En se mettant ensemble pour faire face ensemble aux périls extrémiste et terroriste, nos deux communautés ont pris la mesure du danger et compris que l’agir synergique est gage d’efficacité. En prenant l’initiative de ce sommet, les deux Présidents en exercice de la CEEAC et de la CEDEAO ainsi que les deux Institutions communautaires ont compris que la forme qu’ont prise aujourd’hui les défis sécuritaires et les incertitudes qu’ils induisent en termes de développement et de sécurité humaine rend indispensable l’agir synergique. Le défi étant collectif, la riposte ou l’action doit l’être aussi.

La sécurité est un besoin humain vital, un bien public communautaire et interrégional que nous devons défendre à tout prix. « Il y a des guerres justes », dit André MALRAUX dans l’un de ses ouvrages dont le titre est L’espoir. La guerre contre le terrorisme et pour la sécurité et la stabilité régionale et interrégionale est une guerre juste. Pas de progrès et de développement humain sans la paix et la sécurité.

La riposte militaire s’impose contre le danger extrémisme et terroriste, mais elle n’est pas un remède suffisant. Nos deux régions sont appelées à gagner la guerre contre l’ignorance, la radicalisation, les fondamentalismes et les extrémismes. Il s’agit de sevrer le terrorisme de ses terreaux favorables par la prévention qui implique l’éducation à la lucidité. C’est par l’éducation à lucidité que nous aurons raison des endoctrinements, des radicalismes et des extrémismes dont se nourrit le terrorisme. Pour avoir raison du terrorisme, il faut gagner le combat de l’éducation, ici entendue au sens holistique du terme.

En vous réitérant ma fraternelle bienvenue dans notre capitale, dans votre capitale, je vous souhaite bon et agréable séjour à Lomé.

Je vous remercie.         

Discours de son excellence Prof Robert DUSSEY à l’ occasion de la soirée de remise de distinction aux lauréats des prix Réussites Diaspora

“Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale
Mesdames, Messieurs les ministres,
Excellence Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de missions diplomatiques et Consulaires,
Mesdames, Messieurs les représentants des Organisations internationales,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

La “Semaine des Réussites de la Diaspora Togolaise’’, inaugurée le lundi passé, est la manifestation tangible de l’engagement et de la volonté politique du Président de la République, SEM Faure Essozimna GNASSINGBE, qui hier soir a décidé de décorer personnellement les 7 lauréats de cette première édition 2016. Cet engagement personnel témoigne de sa volonté à construire le Togo avec la contribution de l’ensemble des Togolaises et des Togolais, où qu’ils se trouvent et ayant à cœur la mère patrie.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale

Permettez-moi de partager avec vous « le banquet de Platon ». Socrate et Aristodème vont participer à un banquet chez Agathon, en la compagnie d’Aristophane, Appolodore, Pausanias et Eryximaque. Les convives décident de ne pas s’enivrer, mais de boire légèrement et de « passer en discours » cette soirée. Le thème proposé de la discussion est l’amour.

Je voudrais vous proposer le thème du « génie » car nous célébrons ce soir le génie togolais. Il est au dire de Kant « la disposition innée de l’esprit (ingénium) par laquelle la nature donne les règles à l’art (critique de la faculté de juger).

Pendant une semaine, le génie s’est révélé à nous par le biais de 7 togolais classés parmi les meilleurs.

Cette soirée est destinée à encourager nos compatriotes de l’extérieur dont le génie, l’esprit d’imagination, de créativité, en un mot l’intelligence, ont contribué à révéler le Togo dans leurs pays de résidence, voire au-delà, ailleurs dans le monde.

Aussi voudrais-je, au nom du Président de la République et du Gouvernement, vous exhorter à persévérer dans le sacrifice, l’effort et l’imagination productive qui enrichissent votre participation à l’œuvre de création et concourent à la grandeur de notre pays.

Saisissant cette heureuse opportunité, je voudrais rappeler à nos compatriotes de l’extérieur qu’ils constituent et représentent pour le Togo, autant que ceux de l’intérieur, des intérêts majeurs sérieux auxquels le Gouvernement attache un grand prix car, comme nos missions diplomatiques, ils portent et véhiculent l’image du Togo, par leurs œuvres et leurs actions remarquables.

Le Togo se félicite de disposer de filles et de fils qui aiment le travail, qui sont conscients de leurs devoirs et agissent dans un esprit de responsabilité exemplaire qui honore notre pays et l’honore dans le monde. C’est le lieu de saluer les pays d’accueil qui leur ont accordé les facilités nécessaires à leur éclosion.

Agréable soirée à tous.

Je vous remercie.

Discours du ministre Robert Dussey au lancement de Réussites Diaspora

Mesdames Messieurs les ministres

Excellence Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs, chefs de missions diplomatiques et consulaires

Mesdames, messieurs les représentants des Organisations internationales

Monsieur le Premier Ministre

Distingués invités

Mesdames, messieurs

En Europe, en Amérique, en Asie, en Océanie et en Afrique, nombreux sont des dizaines de milliers des Togolais qui travaillent, qui innovent et qui font briller le nom du Togo. Malheureusement peu d’entre eux sont connus de leurs compatriotes surtout nous qui sommes restés ou vivons au Togo.

C’est pour corriger cette méconnaissance que le Président de la République Faure Essozimna GNASSINGBE et son gouvernement ont décidé d’honorer les dignes fils et filles de la terre de nos aïeux pendant toute cette semaine.

Ces compatriotes que nous venons de vous présenter font la fierté du Togo.

Chers compatriotes, chers lauréats, nous sommes fiers de vous, pas fiers de vous parce que vous êtes Togolais seulement, fiers de vous parce que vous êtes hommes et c’est cette humanité qui nous distingue de l’animal que nous célébrons par votre distinction ce jour.

Pour comprendre notre propos faisant recours au mythe de Prométhée dans l’antiquité grecque, l’intervention de Prométhée et d’Hermès met en scène la différence spécifiquement humaine. Pour réparer l’étourderie de son frère ( Epiméthée : l’imprévoyant celui qui pense après coup, le titan Prométhée( le prévoyant) va voler à Héphaïstos et à Athéna le feu, c’est-à-dire le génie créateur des arts.

Autrement dit l’intelligence. Cette intelligence débouche au travail, le travail (votre travail) est une marque de l’humanité. N’est ce pas par l’effort même que l’homme peut construire son humanité ?

Emmanuel KANT dans les propos de la pédagogie estime que  « la discipline garde l’homme de s’écarter par la faute de ses impulsions animales, de sa destination, l’humanité… »

Le travail (votre travail) constitue une médiation entre la nature et la culture humaine. Il confère à l’homme  le statut d’humain capable de transformer la nature et ainsi de se transformer lui-même continuellement.

Le travail est un instrument de libération. Il établit une médiation entre soi et soi-même. Dans la phénoménologie de l’esprit Hegel dans ce qu’il nomme  « la dialectique du maitre et de l’esclave » souligne que c’est par le travail  que l’homme se réalise en tant qu’homme et en tant que conscience libre.

Soyez félicité pour cette conscience de soi qui a permis au juge de vous distinguer parmi les meilleurs pour cette édition 2016.

Excellence

Mesdames et messieurs, je ne saurai conclure mes propos sans remercier nos partenaires et féliciter le jury ce jury professionnel très professionnel qui a travaillé ardemment pour distinguer nos compatriotes les plus méritants lors de cette 1ere édition

Je vous remercie

DON DE LA CHINE AU GOUVERNEMENT TOGOLAIS

DON DE LA CHINE AU GOUVERNEMENT TOGOLAIS

Écrit par Diplomatie. Posted in Actualités du Ministère

Afin d’accompagner le gouvernement  togolais dans la préparation du sommet sur la sécurité maritime qui se tiendra à Lomé au mois de novembre prochain, la Chine a offert au Togo un premier lot de matériels composé d’ordinateurs de bureau, d’ordinateurs portables, d’imprimantes, des photocopieuses, des machines fax, des écrans LED et des motos, d’une valeur de 37 millions de francs CFA.

Cette remise de don a eu lieu ce 07 mai 2015, dans les locaux du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, en présence de S.E.M. LIU Yuxi,  Ambassadeur de la République populaire de Chine au Togo et de S.E.M. Robert DUSSEY, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération.

Continue reading

42 ans DE RELATIONS CHINE-TOGO : EXEMPTION RECIPROQUE DE VISAS POUR LES OFFICIELS DES DEUX PAYS ET DON D’UN BATIMENT AU MAEC

Dans le cadre de la célébration du 42eanniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la République Populaire de Chine et la République Togolaise d’une part et dans la manifestation de sa volonté constante à contribuer à l’amélioration des conditions de travail du personnel du Ministère des Affaires Etrangères d’autre part, l’Ambassadeur de la République Populaire de Chine au Togo Son Excellence Monsieur Liu YUXI, a procédé ce jour, 16 septembre 2014, au lancement symbolique des travaux de construction dans l’enceinte du Ministère d’un centre de documentation et d’informatique sous forme de don d’une valeur de six cent mille (600.000) yuans RMB, soit environ 47.000. 000 F CFA (hors la main d’œuvre). Continue reading

DINER D’ADIEU DE S.E.M. DUSSEY A S.E.M. WARNERY

A l’occasion du départ définitif de S.E.M. Nicolas Warnery, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, S.E.M. Robert DUSSEY a orgnissé un dîner d’adieu en l’honneur du diplomate français. Un traditionnel cérémonial diplomatique qui a vu la présence de plusieurs membres du gouvernement, du corps diplomatique et consulaire ainsi que certains fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères et de l’Ambassade de france au Togo.

Lire le discours du Ministre

Excellence Monsieur Nicolas Warnery, Ambassadeur de France,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires,
Excellences Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales accréditées au Togo,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, tout d’abord, vous souhaiter à tous la cordiale bienvenue à ce dîner organisé en l’honneur de S.E.M. Nicolas Warnery, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de France auprès de la République togolaise, qui nous quitte définitivement, au terme de sa mission qui aura duré un peu plus de trois ans dans notre pays.

En offrant ce dîner ce soir, je voudrais non seulement dire au revoir au grand ami du Togo que vous êtes, Monsieur l’Ambassadeur, mais aussi affirmer solennellement que votre mission a été accomplie avec succès à la grande satisfaction du Chef de l’Etat, du Gouvernement et du peuple togolais dans son ensemble.

Mais comment vous dire au revoir quand on sait qu’au revoir et non en revoir, car académiquement c’est la bonne écriture, même souvent de bon cœur. C’est en revoir qui est la formule utilisée. Son origine serait la contradiction de l’expression : « au plaisir de vous revoir ».

Au revoir est d’un autre ordre. Il met fin à un temps partagé, indique à l’autre que l’instant d’après nous ne serons plus là.

Au revoir, c’est se rassurer contre la peur de la mort, espérer se revoir. Au revoir, à la revoyure et surtout pas « à Dieu » car nous espérons nous revoir de notre vivant. Cet ‘‘au revoir’’ est une façon de vaincre un instant la mort, de la repousser autant que nous puissions le faire.

En effet, tout au long de votre séjour au Togo, vous avez représenté votre pays avec honneur, dignité, responsabilité et fait montre d’un engagement constant, d’une disponibilité sans faille et d’un dévouement exceptionnel dans l’accomplissement de votre noble et exaltante mission.

Rompu à la tâche, vous avez, sans conteste, œuvré à la consolidation des liens d’amitié et de fraternité qui existent si heureusement entre la France et le Togo et au maintien, à un niveau d’excellence, des relations de coopération entre nos deux pays.

Je tiens, à cet égard, à vous en remercier très sincèrement et à vous exprimer le plaisir qui a été le nôtre de pouvoir travailler ensemble au renforcement de cette coopération au bénéfice de nos laborieuses populations.

L’excellence de la coopération bilatérale entre nos deux pays, qui n’est plus à démontrer, a franchi, durant l’exercice de votre carrière diplomatique au Togo, une nouvelle étape dans la réalisation d’importants programmes en faveur du peuple togolais.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Ces trois années passées dans notre pays ont permis aux Togolais de découvrir un diplomate chevronné et déterminé dont l’engagement personnel, la disponibilité et le dévouement ont grandement contribué à la consolidation des relations entre la France et le Togo.

Je vous souhaite donc très sincèrement, au nom du Gouvernement et du peuple togolais et en mon nom personnel, un bon retour dans votre pays et beaucoup de réussite dans vos nouvelles fonctions.

Je ne puis terminer mon propos sans associer à l’hommage que nous vous rendons ce soir, tout le peuple français et particulièrement Son Excellence Monsieur François HOLLANDE auquel nous vous prions de transmettre les amitiés et la gratitude de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise.

Vive la coopération franco-togolaise !

Je vous remercie

CELEBRATION DU 225ème ANNIVERSAIRE DE LA REVOLUTION FRANCAISE

Le 225ème anniversaire de la Révolution française a été marqué, au Togo, par un cocktail offert par l’Ambassadeur de France au Togo S.E.M. Nicolas WARNERY en présence du Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération S.E.M. Robert DUSSEY et de plusieurs Membres du Gouvernement, du Corps diplomatique et Consulaire accrédités au Togo, des Représentants des Organisations et Institutions Internationales, des Autorités administratives, militaires et traditionnelles. Continue reading

LE MAEC FAIT SES ADIEUX A JOSEPH WEISS

En poste depuis 2011, l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo, S.E.M. Joseph Weiss est arrivé en fin de mission dans notre pays. Véritable artisan de la relance de la coopération entre le Togo et l’Allemagne, le diplomate berlinois a passé trois (03) années au Togo marquées éssentiellement par le doublement de l’aide pour 2015-2016 et beaucoup d’autres projets dans lesquels l’Allemagne s’est investie aux côtés du Togo. Continue reading

EXEMPTION DE VISAS ENTRE LA CHINE ET LE TOGO POUR LES PASSEPORTS DIPLOMATIQUE ET DE SERVICE

Dans le cadre des excellentes relations d’amitié et de coopération entre la République Populaire de Chine et la République Togolaise, Son Excellence Monsieur ZHANG MING, Vice-Ministre chinois des Affaires Etrangères, chargé des Affaires Africaines a effectué une visite officielle en République Togolaise les 20, 21 et 22 juin 2014. Continue reading