DINER D’ADIEU DE S.E.M. DUSSEY A S.E.M. WARNERY

00FR-545x369

A l’occasion du départ définitif de S.E.M. Nicolas Warnery, le Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, S.E.M. Robert DUSSEY a orgnissé un dîner d’adieu en l’honneur du diplomate français. Un traditionnel cérémonial diplomatique qui a vu la présence de plusieurs membres du gouvernement, du corps diplomatique et consulaire ainsi que certains fonctionnaires du Ministère des Affaires Etrangères et de l’Ambassade de france au Togo.

Lire le discours du Ministre

Excellence Monsieur Nicolas Warnery, Ambassadeur de France,
Mesdames et Messieurs les Ministres,
Excellences Mesdames et Messieurs les Ambassadeurs et Chefs de Missions Diplomatiques et Consulaires,
Excellences Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations Internationales accréditées au Togo,
Distingués invités,
Mesdames et Messieurs,

Je voudrais, tout d’abord, vous souhaiter à tous la cordiale bienvenue à ce dîner organisé en l’honneur de S.E.M. Nicolas Warnery, Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire de France auprès de la République togolaise, qui nous quitte définitivement, au terme de sa mission qui aura duré un peu plus de trois ans dans notre pays.

En offrant ce dîner ce soir, je voudrais non seulement dire au revoir au grand ami du Togo que vous êtes, Monsieur l’Ambassadeur, mais aussi affirmer solennellement que votre mission a été accomplie avec succès à la grande satisfaction du Chef de l’Etat, du Gouvernement et du peuple togolais dans son ensemble.

Mais comment vous dire au revoir quand on sait qu’au revoir et non en revoir, car académiquement c’est la bonne écriture, même souvent de bon cœur. C’est en revoir qui est la formule utilisée. Son origine serait la contradiction de l’expression : « au plaisir de vous revoir ».

Au revoir est d’un autre ordre. Il met fin à un temps partagé, indique à l’autre que l’instant d’après nous ne serons plus là.

Au revoir, c’est se rassurer contre la peur de la mort, espérer se revoir. Au revoir, à la revoyure et surtout pas « à Dieu » car nous espérons nous revoir de notre vivant. Cet ‘‘au revoir’’ est une façon de vaincre un instant la mort, de la repousser autant que nous puissions le faire.

En effet, tout au long de votre séjour au Togo, vous avez représenté votre pays avec honneur, dignité, responsabilité et fait montre d’un engagement constant, d’une disponibilité sans faille et d’un dévouement exceptionnel dans l’accomplissement de votre noble et exaltante mission.

Rompu à la tâche, vous avez, sans conteste, œuvré à la consolidation des liens d’amitié et de fraternité qui existent si heureusement entre la France et le Togo et au maintien, à un niveau d’excellence, des relations de coopération entre nos deux pays.

Je tiens, à cet égard, à vous en remercier très sincèrement et à vous exprimer le plaisir qui a été le nôtre de pouvoir travailler ensemble au renforcement de cette coopération au bénéfice de nos laborieuses populations.

L’excellence de la coopération bilatérale entre nos deux pays, qui n’est plus à démontrer, a franchi, durant l’exercice de votre carrière diplomatique au Togo, une nouvelle étape dans la réalisation d’importants programmes en faveur du peuple togolais.

Excellence Monsieur l’Ambassadeur,

Ces trois années passées dans notre pays ont permis aux Togolais de découvrir un diplomate chevronné et déterminé dont l’engagement personnel, la disponibilité et le dévouement ont grandement contribué à la consolidation des relations entre la France et le Togo.

Je vous souhaite donc très sincèrement, au nom du Gouvernement et du peuple togolais et en mon nom personnel, un bon retour dans votre pays et beaucoup de réussite dans vos nouvelles fonctions.

Je ne puis terminer mon propos sans associer à l’hommage que nous vous rendons ce soir, tout le peuple français et particulièrement Son Excellence Monsieur François HOLLANDE auquel nous vous prions de transmettre les amitiés et la gratitude de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République Togolaise.

Vive la coopération franco-togolaise !

Je vous remercie