Interview: Bilan de l’action diplomatique en 2019 avec le Ministre Robert Dussey

Le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur  le Prof  Robert DUSSEY se prononce sur les temps forts de l’action diplomatique du Togo en 2019

QUESTION 1 : 

Monsieur le Ministre, bonjour ! Dans quelques jours, nous franchirons le cap d’une nouvelle année. A l’heure du bilan, êtes-vous satisfaits de la contribution de la diplomatie à l’œuvre de construction du Togo et à la marche du monde ? 

REPONSE : Bonjour. Je vous remercie pour cette occasion que vous m’offrez de revenir, sur les faits marquants de l’activité diplomatique du Togo au cours de l’année 2019.

Je dirai que la diplomatie togolaise, sous l’impulsion du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure GNASSINGBE, dont je salue la vision et la clairvoyance, a été de tous les rendez-vous aussi bien nationaux qu’internationaux, en vue d’accompagner les efforts du Gouvernement dans sa quête du mieux-être pour tous les fils et filles de notre pays.

Cependant, dire que j’en suis satisfait serait, faire preuve de suffisance et de minimalisme. L’espoir d’un Togo meilleur et prospère est un combat de tous les jours, un combat sans fin, dans lequel l’autosatisfaction ne saurait être de mise. Je peux cependant, dire que le personnel de mon département, aussi bien à la centrale que dans nos missions diplomatiques et consulaires, a donné le maximum pour l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés en début d’année. Quant aux résultats, je laisse le soin aux Togolaises et Togolais, y compris vous les hommes de médias, d’apprécier.

Photo de famille avec la délégation sud-africaine officielle du Président sud-africain au Togo 

QUESTION 2 : 

Je voudrais, si vous le permettez, qu’on rentre dans le vif du sujet en évoquant une thématique sur laquelle vous avez été très actif. En début d’année, votre ministère s’est vu adjoindre  de nouvelles attributions, celles des Togolais de l’extérieur. Qu’est-ce qui a été fait en faveur de la diaspora durant ces 12 mois ?

Réponse : Il s’agit là d’une question très intéressante dans la mesure où un pan entier des activités du Ministère a été consacré cette année à la diaspora togolaise.

La diaspora togolaise,  comme celle d’ailleurs, qu’on l’accepte ou pas, est un acteur  devenu incontournable dans le processus de développement du continent. C’est un fait. Et il est d’ailleurs inutile de rappeler que le montant des transferts qu’elle envoie en Afrique, dépasse de loin l’aide publique au développement. De plus, le potentiel de ce que cette diaspora peut apporter en termes de compétence et de réseaux relationnels est énorme. Les Etats ont donc pris conscience de la place de la diaspora, riche de sa diversité et de ses intelligences, dans l’effort de développement et ont dès lors mis en place, ces dernières années, des politiques orientées vers l’intensification de la participation de leurs ressortissants de l’extérieur aux efforts nationaux de développement.

Le Togo n’est pas du reste. La volonté du Gouvernement de prendre en compte la diaspora dans le processus de développement de notre pays ne date pas d’aujourd’hui, comme vous semblez le dire. En effet, depuis 2005, le Gouvernement n’a cessé de multiplier les initiatives à la fois institutionnelles et administratives en faveur des Togolais de l’extérieur. Sans être exhaustif, on peut noter, pour illustrer :

  • La création par décret en 2005 de la Direction des Togolais de l’Extérieur au Ministère des Affaires étrangères, chargée de mettre en œuvre la politique du Gouvernement visant à la protection et la défense des intérêts des Togolais de l’extérieur ;
  • l’institution du programme diaspora en 2010 portant notamment sur le recours aux compétences de la diaspora (2010-2014) ;
  • la création en 2014 du comité interministériel chargé de la coordination et du suivi des activités de migration et développement ;
  • la mise en place d’une cellule diaspora chargée d’accompagner les Togolais de l’extérieur porteurs de projets dans leur mise en œuvre ;
  • la désignation depuis 2015 de points focaux chargés de la diaspora dans les missions diplomatiques et consulaires du Togo ;
  • des tournées de rencontre avec la diaspora entre 2013 et 2014 ;
  • l’organisation des grandes assises de la diaspora en 2014 à Lomé ;
  • l’exemption de visa pour les Togolais de l’extérieur détenteurs d’une double nationalité ;
  • l’organisation de la première édition de la semaine des « Réussites Diaspora » en 2016.

C’est dans cette lancée que le Gouvernement a consolidé son engagement vis-à-vis de nos compatriotes vivant à l’étranger à travers de nouvelles attributions pour le Ministère des Affaires étrangères, tutelle de cette diaspora, en prenant en compte dans son appellation « les Togolais de l’extérieur ».

Conformément à cette mission, qui en vérité n’est pas nouvelle, puisqu’elle s’inscrit dans la continuité des efforts déjà entamés par le gouvernement en faveur de sa diaspora, j’ai lancé le 1er avril 2019 au nom du Gouvernement, la Feuille de route des Togolais de l’extérieur qui porte sur plusieurs activités aux rangs desquels figurent notamment une meilleure organisation de la diaspora togolaise en vue de sa plus adéquate implication dans les efforts de développement national. Il s’agit de faire de la diaspora un interlocuteur des pouvoirs publics. Or, et tout le monde le sait, notre diaspora est extrêmement divisée et hétéroclite, d’où la nécessité de mieux l’organiser pour lui donner un visage. Le défi était grand dans la mesure où il s’agit de créer et d’instituer une logique d’unité à partir de la pluralité caractéristique de cette diaspora.

Nous avons donc lancé au début du mois de juillet le processus de vote en ligne ayant conduit à l’élection de soixante-dix-sept (77) Délégués-pays, membres du Haut Conseil des Togolais de l’Extérieur (HCTE) qui est une plateforme consultative et non partisane. Le HCTE se veut un cadre d’échanges et de travail entre le gouvernement et les Togolaises et Togolais de l’extérieur sur les questions de développement, de défense des droits et des intérêts de ces derniers.

Après leur élection, les 77 Délégués-pays, membres du HCTE se sont réunis pour la première fois à Lomé les 28 et 29 novembre 2019 à l’occasion du Forum « HCTE-Réussites diaspora ».

Les lauréats aux cotés du Ministre Robert Dussey lors de la deuxième édition de la Nuit des Réussites Diaspora

QUESTION 3 :

Justement monsieur le Ministre, que poursuiviez-vous à travers l’organisation du « Forum HCTE- Réussites diaspora » qui, selon beaucoup d’observateurs, a connu un éclatant succès ?

Réponse : Le « Forum HCTE- Réussites diaspora » répondait à deux objectifs principaux :

Premièrement, il a été l’occasion pour le Gouvernement d’entretenir les Délégués-pays sur leurs rôles, leurs missions, leurs responsabilités et le cadre juridique de leurs actions, de présenter la vision de développement qui sous-tend l’action gouvernementale, d’une part, et de définir avec eux, les conditions d’une contribution plus optimale de la diaspora aux efforts de développement du Togo, d’autre part. A l’issu du forum, les 77 Délégués pays du HCTE ont été officiellement installés dans leurs fonctions à l’occasion d’une cérémonie officielle présidée par le Premier Ministre, Monsieur Selom KLASSOU, au  nom du Président de la République, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE. Il faut également dire que les membres du HCTE ont pu mettre en place leur bureau, composé d’un Présidents et de quatre Vice-Président pour chacune des zones géographique (Afrique, Amérique, Europe et Asie-Océanie).

Deuxièmement, eu égard aux résultats satisfaisants de la première édition des « Réussites diaspora, le Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur a organisé la deuxième édition, pour célébrer l’excellence togolaise dans le monde.  La Nuit des Réussites Diaspora a eu lieu le 29 novembre 2019 au cours d’une belle soirée de gala au Palais de la Présidence de la République. Elle a révélé au monde cinq talentueux Togolais de la diaspora dont les réalisations et inventions ont contribué à faire avancer l’humanité. Leurs mérites étant reconnus dans leurs pays de résidence, leur patrie se fait le devoir de les honorer.

En célébrant la réussite de ces concitoyens, nous encourageons la culture de l’excellence.

Photo de famille lors de la cérémonie d’Installation des Délégués Pays du HCTE

QUESTION 4 : 

Un autre sujet d’actualité et pas des moindres, ce sont les négociations entre les ACP et l’UE en vue d’un accord post-Cotonou d’ici 2020. En votre qualité de négociateur en chef du groupe ACP, dites-nous ce qu’il en est ? Un accord est-il possible avant l’échéance de février 2020 ?

Réponse : Signé en 2000 pour une période de 20 ans, l’accord de Cotonou qui régit actuellement les relations entre les ACP et l’UE expire le 29 février 2020. Les négociations en vue de la conclusion d’un nouveau partenariat ont été lancées le 20 septembre 2018 à New York, en marge de la 73ème session de l’Assemblée générale des NU.

Les négociations en cours, visent à poser les jalons d’une nouvelle dynamique et d’une nouvelle coopération transcendant la coopération classique au développement.

Le partenariat ACP-UE est principalement axé sur l’éradication de la pauvreté et le développement durable et inclusif des pays ACP et des pays de l’UE. Il couvre trois domaines d’action essentiels: la coopération au développement, le dialogue politique et le commerce.

S’appuyant sur les enseignements tirés de 44 ans de coopération et tirant le meilleur parti du nouveau contexte, le futur accord pourra ouvrir des perspectives sans précédent. En nouant une alliance politique forte, les ACP et ses partenaires seront en mesure de mettre au point des solutions adaptées aux défis propres à chaque région, dont la croissance et la création d’emplois, le développement humain et la paix, les migrations et les questions de sécurité. Parmi les défis qui se posent actuellement à l’échelle mondiale, nombreux sont ceux qui requièrent une démarche concertée et multilatérale pour obtenir des résultats concrets.

Un an après le lancement des négociations ACP-UE post 2020, les discussions avancent dans la sérénité.

Le premier défi relevé a été de trouver un consensus sur le format du futur accord de partenariat. Il sera composé d’un socle commun applicable à tous les Etats membres et de trois piliers régionaux qui refléteront les spécificités et les besoins propres à chacune des régions  qui constituent les ACP. C’est dire que l’Afrique, les Caraïbes et les Pacifiques sont appelés à négocier directement leurs protocoles régionaux respectifs avec l’UE, à la lumière de leurs ambitions de développement. En responsabilisant ainsi les régions, le groupe ACP  a la conviction que celles-ci feront un travail de fond efficace.

Toutefois, il devient peu probable que ces négociations puissent s’achever avant le 29 février 2020, date d’expiration de l’Accord en cours. Déjà, le 23 mai 2019, le Conseil conjoint des Ministres ACP-UE, mesurant la complexité de la tâche, avait délégué ses pouvoirs au Comité conjoint des Ambassadeurs en vue d’adopter toutes mesures transitoires requises qui éviteraient une interruption du partenariat ou un vide juridique, au cas où les négociations  n’arriveraient pas à terme en temps voulu.

Les discussions sur ces mesures transitoires se poursuivent également entre les deux parties. Le moins que l’on puisse dire pour l’instant est que les deux parties s’accordent sur une seule prorogation de l’Accord de Cotonou avec pour date limite le 31 décembre 2020. Ce que je peux vous dire, c’est que nous mettons tout en œuvre pour progresser le plus rapidement possible afin que le paraphe du nouvel Accord puisse intervenir au plus tard en fin mars 2020.

De cette façon, nous pourrons disposer de suffisamment de temps pour apprêter le nouvel Accord en vue de sa signature.

Poursuite des négociations ACP-UE en vue de la signature de l’accord post-Cotonou 2020

QUESTION 5 :

Monsieur le Ministre, vous avez été également très offensif dans le cadre de relations bilatérales. Quels sont les pays vers lesquels vous avez orienté vos actions ?

Réponse : Comme dit plus haut, notre pays a besoin de partenaires pour la réalisation du PND. C’est dans cette optique que, j’ai effectué des visites officielles au Brésil, en France et en Algérie. Au-delà des sujets d’intérêt commun, régionaux et internationaux relatifs à une meilleure coordination de la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent ainsi que celle contre la piraterie maritime, ces voyages ont été l’occasion pour moi de présenter  aux milieux d’affaires de ces pays amis les opportunités offertes par le PND et de les encourager à investir au Togo.

Dans le même registre, j’ai reçu à Lomé mes homologues dont ceux de l’Inde et de la Serbie pour l’intensification de notre coopération.

Activités du Ministre Robert Dussey dans le cadre de renforcement des relations bilatérales avec la communauté internationale

Question 6 : 

Monsieur le Ministre, nous arrivons à la fin de cette interview, votre mot de fin.

Réponse : Je voudrais, à l’orée de cette nouvelle année, formuler à l’endroit du Chef de l’Etat, le Président Faure Essozimna GNASSINGBE, leader de la formidable transformation de notre pays, mes vœux de bonne santé, de prospérité et de paix.

J’associe à ces vœux, le Premier ministre Selom KLASSOU et l’ensemble du gouvernement.

J’adresse également mes vœux les meilleurs, au corps diplomatique et consulaire accrédité au Togo et à tous les partenaires techniques et financiers du Togo qui n’ont cessé d’accompagner le gouvernement dans la mise en œuvre des actions en faveur du développement de notre pays et du bien-être de nos populations.

Et pour chacun et chacune des fils et filles de ce merveilleux pays, je voudrais citer successivement Victor Hugo et Madame de Sévigné en ces termes ; « Saluons ensemble cette nouvelle année qui vieillit notre amitié sans vieillir notre cœur ». Et « Que cette année vous soit heureuse ; que la paix, le repos et la santé vous tiennent lieu de fortune ».

Pour ce qui est de l’avenir, Antoine de Saint-Exupéry nous enseigne « qu’il ne s’agit pas de le prévoir mais de le rendre possible ». Alors, rendons possible, le Togo prospère que nous voulons. 

Le Togo classé premier pays réformateur en Afrique et au 3e au monde

« Nuit des Réussites Diaspora » : Le Togo honore ses talents dans le monde

Sous le haut patronage de Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, le Ministère des Affaires Etrangères, de l’intégration Africaine et des Togolais de l’Extérieur a organisé à Lomé, le 29 novembre 2019 dans le cadre du Forum HCTE-Réussites diaspora, la deuxième édition de la « Nuit des Réussites Diaspora ».
Cette édition qui s’est déroulée à la place des Fêtes de la présidence de la république est destinée à révéler et à promouvoir l’excellence togolaise dans le monde en décernant des distinctions honorifiques aux compatriotes de la diaspora ayant eu des parcours professionnels particulièrement brillants ou des talents distingués.
L’édition 2019 de « Réussite Diaspora » a permis de mettre à l’honneur cinq (5) parcours méritants :
  • M. Agbegnenou Kossi Kouma Victor, Président du groupe KA Technologie, honoré pour son profil exceptionnel d’innovateur certifié par l’UA car il est à la fois chercheur, patricien, concepteur et inventeur.

  • M. Alanda Pierre Koffi, Expert en agriculture bio, distingué pour ses prouesses et ses succès dans le bio mais aussi comme agriculteur spécialiste de produis écologiques.

  • M. Batako André Danonu Lignanmatey, Professeur et chercheur principal à l’Université de Liverpool, mis à l’honneur pour avoir inventé, entre autres, « une affuteuse linéaire à coupe profonde et à grande vitesse avec vibration ».

  • M. Homawoo Jean-Claude, Spécialiste du capital risque, consacré pour son parcours exceptionnel dans les grands groupes mondiaux comme ENDEAVOR GLOBAL, GOOGLE Inc. et en tant que co-fondateur de LORI SYSTEMES au Kenya, qui opère notamment dans l’automatisation des logiciels.

  • M. Worou Simon, Maire de la commune de Sainte Juliette (Aveyron, France), reconnu pour être parti de son poste de cadre dans la fonction publique française et être élu maire.
Cette soirée a vu la participation d’imminentes personnalités notamment les membres du Gouvernement, les Délégués pays du HCTE, les Ministres en charge des questions diasporiques et les Présidents des Hauts Conseils des diasporas des pays frères (Ghana, Mali, Maroc, Sénégal, Niger…), les partenaires techniques et financiers ainsi que les acteurs du secteur privé et de la  société civile.
Au-delà de l’hommage ainsi rendu par la nation à ses fils les plus méritants, l’objectif du Gouvernement est de faire mettre ces compétences et talents au service du bien-être des populations togolaises. L’engagement citoyen pour le développement doit être l’affaire de tous les Togolais, ceux d’ici et d’ailleurs.
Il s’agit, à travers, la « Nuit des Réussites Diaspora » de célébrer l’excellence togolaise dans le monde et sa contribution au rayonnement international du Togo,
Fait à Lomé le, 30 novembre 2019

[VIDEO] Le Togo honore sa diaspora – Un retour sur Réussites Diaspora 2016

La semaine de la Diaspora a eu lieu du 11 au 16 janvier 2016 à Lomé dans l’enceinte du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine du Togo pour honorer les talents togolais ayant participé à l’initiative “Réussites Diaspora”.

Cette semaine fut marquée par des conférences-débats entre des acteurs de la Diaspora Togolaise, des responsables du gouvernement et d’organisations internationales.

En outre des séances d’échanges avec les étudiants ont permis aux lauréats de la première édition de Réussites Diaspora de rencontrer la jeunesse togolaise.

Dans cette vidéo, les lauréats nous livrent leurs impressions.

Discours de son excellence Prof Robert DUSSEY à l’ occasion de la soirée de remise de distinction aux lauréats des prix Réussites Diaspora

“Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale
Mesdames, Messieurs les ministres,
Excellence Mesdames, Messieurs les Ambassadeurs, Chefs de missions diplomatiques et Consulaires,
Mesdames, Messieurs les représentants des Organisations internationales,
Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

Distingués invités,
Mesdames, Messieurs,

La “Semaine des Réussites de la Diaspora Togolaise’’, inaugurée le lundi passé, est la manifestation tangible de l’engagement et de la volonté politique du Président de la République, SEM Faure Essozimna GNASSINGBE, qui hier soir a décidé de décorer personnellement les 7 lauréats de cette première édition 2016. Cet engagement personnel témoigne de sa volonté à construire le Togo avec la contribution de l’ensemble des Togolaises et des Togolais, où qu’ils se trouvent et ayant à cœur la mère patrie.

Monsieur le Président de l’Assemblée Nationale

Permettez-moi de partager avec vous « le banquet de Platon ». Socrate et Aristodème vont participer à un banquet chez Agathon, en la compagnie d’Aristophane, Appolodore, Pausanias et Eryximaque. Les convives décident de ne pas s’enivrer, mais de boire légèrement et de « passer en discours » cette soirée. Le thème proposé de la discussion est l’amour.

Je voudrais vous proposer le thème du « génie » car nous célébrons ce soir le génie togolais. Il est au dire de Kant « la disposition innée de l’esprit (ingénium) par laquelle la nature donne les règles à l’art (critique de la faculté de juger).

Pendant une semaine, le génie s’est révélé à nous par le biais de 7 togolais classés parmi les meilleurs.

Cette soirée est destinée à encourager nos compatriotes de l’extérieur dont le génie, l’esprit d’imagination, de créativité, en un mot l’intelligence, ont contribué à révéler le Togo dans leurs pays de résidence, voire au-delà, ailleurs dans le monde.

Aussi voudrais-je, au nom du Président de la République et du Gouvernement, vous exhorter à persévérer dans le sacrifice, l’effort et l’imagination productive qui enrichissent votre participation à l’œuvre de création et concourent à la grandeur de notre pays.

Saisissant cette heureuse opportunité, je voudrais rappeler à nos compatriotes de l’extérieur qu’ils constituent et représentent pour le Togo, autant que ceux de l’intérieur, des intérêts majeurs sérieux auxquels le Gouvernement attache un grand prix car, comme nos missions diplomatiques, ils portent et véhiculent l’image du Togo, par leurs œuvres et leurs actions remarquables.

Le Togo se félicite de disposer de filles et de fils qui aiment le travail, qui sont conscients de leurs devoirs et agissent dans un esprit de responsabilité exemplaire qui honore notre pays et l’honore dans le monde. C’est le lieu de saluer les pays d’accueil qui leur ont accordé les facilités nécessaires à leur éclosion.

Agréable soirée à tous.

Je vous remercie.

Réussites Diaspora : L’Egypte salue l’engagement des autorités togolaises

Après les officiels togolais et l’ambassadeur d’Allemagne, c’est au tour de son collègue égyptien de rendre un hommage aux lauréats de ‘Réussites Diaspora’.

Lors d’une réception donnée jeudi soir, Mohamed Karim Shérif a salué l’initiative. Il a rendu hommage aux Togolais de l’étranger pour leur contribution à l’édification de leur pays natal et félicité le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, pour son engagement auprès de ses compatriotes de l’extérieur.

Une Semaine de la Diaspora était organisé pour la première fois à Lomé, elle s’achèvera samedi.

Deux millions de Togolais vivent et travaillent à l’étranger. Leur contribution directe à l’économie nationale a été de 350 millions de dollars en 2015 par les transferts de fonds.

Présentation des Lauréats de « Réussites Diaspora 2016»

Nous vous présentons en ce 5e jour de Réussites Diaspora, les profils des lauréats.

AGBOSSOUPr. Kodjo AGBOSSOU, LAUREAT DE LA CATEGORIE A : « EDUCATION »

Né le 3 septembre 1962 à Lomé, le professeur Kodjo Agbossou est a obtenu son Bac à Lomé en 1983, puis sa licence (1986), M.S. (1989) Ph.D. (1992) dans le domaine de l’Instrumentation électronique de l’Université de Nancy I, France.

M. Agbosso est depuis 2011 Directeur de l’école d’ingénierie de l’Université Québec Trois-Rivières (UQTR), expert et consultant pour plusieurs compagnies.

Professeur titulaire du département de Génie électrique et génie informatique à l’Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Prof. Agbossou a également été directeur du département de Génie électrique et génie informatique de l’UQTR (2007-2011). Il a été Directeur des études de cycles supérieurs du département de Génie électrique UQTR (2002-2004) et Directeur du comité de 1er cycle en 2007.

Il est responsable à l’Institut de recherche sur l’hydrogène de l’UQTR des projets dans le domaine de Systèmes de production décentralisée et d’énergies renouvelables basés sur l’hydrogène, les réseaux intelligent et participe aux projets sur les véhicules électriques et à hydrogène. Il est auteur de plus de 310 articles scientifiques et détient 4 brevets d’invention.

Le professeur Agbossou a obtenu des subventions individuelles et en équipe totalisant plus de 13 millions de dollars CA. Il est membre de l’Ordre des Ingénieurs du Québec et membre sénior de « Institute of Electrical and Electronics Engineers » (IEEE).


 

VIMEGNONDocteur Yves VIMEGNON, Médecin Informaticien, LAUREAT DE LA CATEGORIE B : « SANTE »

Le Docteur Yves Vimégnon est Médecin Informaticien avec une expérience professionnelle combinée de plus de 20 ans en Pratique Médicale, en Santé Publique, et en Informatique Médicale. Il a accumulé une longue expérience dans l’ingénierie
de technologies inter-fonctionnelles de données cliniques; en gestion de projet interdépartemental et dispose d’une expertise de haut niveau en conception et évaluation de systèmes d’informatique clinique.

Dr Vimégnon est Directeur Exécutif à l’Oregon Medication Education Program (OMEP) – Programme d’intervention communautaire pour l’adhésion thérapeutique, basé à Legacy Emanuel Hospital, Portland, OR (1999-2003). Il a établi et dirigé la mise en œuvre de ce programme dans 12 comtés couvrant un ensemble de 23 villes dans l’état d’Oregon. Il a enfin proposé et défendu une mesure législative à l’audience publique de l’Assemblée Législative de l’Etat d’Oregon en 2001. Cette mesure a été adoptée comme la Résolution Jointe No 8 (SCR 8) du Sénat d’Oregon, et signée par Dr. John Kitzhaber, gouverneur de l’état d’Oregon. Dr Vimégnon a son actif, deux grandes réalisations dans le domaine de l’informatique médicale :

  • OHSU Division de Chirurgie Vasculaire, Projet de recherche des résultats des opérations du membre supérieur (2006-2012) avec pour priincipal objectif : le dépistage précoce des déficiences fonctionnelles motrices de la main en prévention des amputations des doigts. Exemple: Suivi par Télémédecine des populations de diabétiques et/ou hypertendus sous hémodialyse). Signalons que l’innovation OHSU Diagnostic and Therapeutic Task Box est en attente de brevet.
  • OHSU Département d’Informatique Médicale et d’Epidémiologie Clinique (DMICE), Show & Tell Tech smartphone application (MedP) for patients with functional health literacy (2009-2012) avec pour objectif clé : le développement d’un logiciel impliquant deux ingénieurs facilitant à tout patient, y compris ceux qui ont des défis de lecture et de calcul, de prendre les médicaments selon le régime thérapeutique prescrit. Notons que l’innovation: MedP, un logiciel de Smartphone pour l’adhésion thérapeutique en attente de brevet.

AGBOLIM. Benjamin AGBOLI, Fondateur et PDG de Willimott House Ltd LAUREAT CATEGORIE C : « ECONOMIE, BUSINESS, ENTREPRENARIAT »

A 45 ans, M. Agboli Benjamin est fondateur et PDG de Willimott House Ltd. Il est un négociant Indépendant spécialisé dans la sélection et la création des meilleurs whiskies écossais. Reconnaissant la compétition internationale dans l’industrie, M. AGBOLI a orienté sa force de différenciation sur la création des whiskies premium et un packaging contemporain. Le développement de la société s’orient sur deux marhés cibles : lemarche déjà acquis où la société exporte déjà : France, Fédération Russe, Japon, Afrique du Sud, d’une part , et d’autre parts, les marches acquis, contrat signé en Septembre et Octobre 2015 dont les exportations commenceront début Janvier 2016 : Benelux, Allemagne, Chine, Pologne, Italie, Nigeria, qui couvre le reste de l’Afrique de l’Ouest, USA, Brésil, Portugal, Singapore, Ukraine.

1. Histoire des Marques de Willimot House Ltd
• Dunadd raconte la plus belle, riche et passionnante histoire de tout le temps. Dunadd est l’un des sites historiques les plus célèbres d’Ecosse. Il est, traditionnellement, la capitale de l’ancien royaume écossais de Dalriada. Fondée par le roi Fergus Mór vers 500 AD, il s’agit probablement du lieu de couronnement des rois. C’est ici que la nation écossaise est née.

• Kilmartin Glen, au coeur du Mid Argyll, est l’un des plus riches paysages préhistoriques de L’Écosse. Situé entre Oban et Lochgilphead, il sert d’écrin au village de Kilmartin, à l’ouest de L’Écosse. Il est dit qu’il s’agit de l’une des régions les plus riches d’Europe pour ses vestiges Préhistoriques. Plus de 800 monuments historiques, des cairns, des menhirs, des cercles en pierres et de l’art rupestre datant de plus de 5 000 ans ont été répertoriés dans la zone.

2. Les marques de la société Willimott House Ltd

  • Dunadd Blended Scotch Whisky
  • Dunadd Blended Scotch Whisky est un mélange de 75% de graines whiskies et 25% de malt whiskies.
  • Kilmartin Glen Single Malt Scotch Whisky Kilmartin Glen est un single malt venant des distilleries prestigieuses de Highland et Speyside.
  • King Mor Blended Malt Scotch Whisky
  • King Mor Blended Malt est le mélange à 100% de plusieurs âges de single malts. Il n’y a qu’une seule gamme sous cette marque mais disponible en 70cl, 75cl et 100cl.

La société prévoit un Chiffres d’affaire de 3,3 M€, soit près de 2,2 Milliards de FCFA au titre de l’année 2015.


GRUNITZKYM. Claude GRUNITZKY, Co-fondateur du groupe TRACE, Président et Editeur en Chef de TRUE Africa LAUREAT CATEGORIE D  : « MEDIAS, NTIC, SCIENCES »

 Co-fondateur, Président et Editeur en chef de TRUE Africa-London une plateforme de media-tech avec toutes les nouvelles sur la culture, la musique, le sport, la technologie, la politique et la mode en Afrique et dans la diaspora, Monsieur Claude GRUNITZKY est aussi fondateur de TRACE, New York, Paris qui est maintenant racheté par plusieurs télévisions et plateformes interactives avec une audience de plus de 80 millions de personnes dans plus de 150 pays.

Il est actuellement Enseignant à Young African Leaders Initiative (Initiative des Jeunes Leaders Africains) au Département d’Etat des Etats Unis, et membre du Conseil de la fondation Humanity in Action, focalisée sur le droit humain. Titulaire d’un MBA à MASSACHUSETTS INSTITUTE OF TECHNOLOGY, Cambridge, M. GRUNITZKY détient aussi un BSc en Economie Financière à LONDON UNIVERSITY, Birkbeck College, London. Il a suivi des cours de Sciences Politique, Philosophie et Economie à l’INSTITUT D’ETUDES POLITIQUES, Paris. Auteur de plusieurs publications, et essais, M. GRUNITZKY parle couramment l’Anglais, le Français, l’Espagnol, le Portugais, le Mina et l’Ewe.

M. GRUNITZKY a, par ailleurs participé à plusieurs forums dont :

  • FORUM DES JEUNES ENTREPRENEURS, Compétition annuelle sur l’entreprenariat
    organisée en collaboration avec le Gouvernement Togolais et le Département d’Etat
    Américain à Lomé, depuis 2013
  • LEGATUM AFRICA PRIX POUR L’ESPRIT D’ENTREPRISE, Conférence organisée pour
    un groupe de leader en réflexion sur la politique publique de bienfaisance basée à
    Londres, à Nairobi en 2011
  • CONSTUIRE LA FRANCE NOIRE, Conférence à Columbia University à New York en 2009
  • JE KIFFE NY, festival urbain de culture française en partenariat avec l’Ambassade de France à New York aux USA en 2008

TOULABOAssociation MI LE NOVISI représentée par son Secrétaire Général, M. Koffi TOULABO LAUREAT DE LA CATEGORIE E : « SOCIAL, HUMANITAIRE, ENVIRONNEMENT, DEVELOPPEMENT DURABLE »

Agé de 49 ans, Koffi Tolabo est Expert en système d’information spécialiste de la gestion financière sur SAP, un Progiciel intégré. Il est installé à Paris depuis plus de 27 ans. Il revient régulièrement au Togo depuis quelques années où il a créé une société dan le système d’information. En marge de cette activité professionnelle, il est engagé dans le domaine humanitaire. A ce propos, il est Secrétaire général de l’Association Mi Lé Novissi qui aide dans les domaines de la santé, de la protection sociale, de la culture et de l’éducation. Mi Lé Novissi travaille depuis plus de 10 ans et les activités menées depuis lors sont tout aussi nombreuses que variées.

On peut noter :

  • remise d’un lot de matériel médical au CHR d’Atakpamé d’une valeur estimée à 25 millions de francs ;
  • remise d’une bibliothèque de 18 000 livres et tout son rayonnage au Ministère de la Culture à répartir entre les 60 bibliothèques publiques du Togo d’une valeur estimée à plus de 70 millions de francs CFA ;
  • financement de la réparation de l’ambulance de l’hôpital de Datcha pour un montant de 1 millions de francs CFA ;
  • remise d’un fourgon-pompe (FTP) au corps des sapeurs-pompiers de Lomé pour une valeur estimée à 200 millions de francs CFA ;
  • remise de dictionnaires aux élèves entrant en classe de sixième du Collège d’Atouéta et une vingtaine de vélos aux enfants habitant loin du collège d’une valeur estimée à plus de 500 000 FCFA.

Ces activités, réalisées au cours de l’année 2014 avec le soutien de partenaires, ont contribué à l’aide au développement de notre pays pour un montant avoisinant les 297 Millions de FCFA.


AGBODANMme Mablé AGBODAN, Fondatrice et Directrice de Création de « Mille Couleurs Africa »,
LAUREAT CATEGORIE F : « ARTS, SPORTS ET CULTURE »

« Mille Couleurs Africa » est une entreprise d’architecture d’intérieur basée à Lomé depuis octobre 2015 et a sa maison mère à Londres depuis 2009. Elle se positionne dans le haut de gamme, au service de clients exigeants et à la recherche de produits exclusifs avec un accent particulier sur l’authenticité et l’intégrité de la conception, la qualité et l’attention du détail.

Plusieurs fonctions et responsabilités pour résumer le parcours de Mme Mablé AGBODAN.

  • Directrice – Afrique de l’Ouest (UK) : Luxury Cultural Tourism – www.luxuryculturaltourism.com. LCT est à l’affût constant de toutes les nouvelles tendances dans les secteurs “voyage, conférence et événementiels, loisirs et divertissement”
  • Fondatrice (UK) – Mille Arts – www.millearts.comMILLE ARTS est une galerie d’art qui concentre une pléiade d’artistes de styles variés. L’idée est résolument novatrice et rencontre déjà un franc succès. L’aventure de MILLE ARTS est partie d’un constat : l’Afrique qui regorge de talents en matière artistique a toujours été sous-représentée dans les galeries d’arts. Les ventes aux enchères de tableaux ou autres objets d’art n’intègrent pas assez les créateurs noirs d’Afrique et de sa diaspora. Or les collectionneurs sont désormais plus curieux et plus ouverts, d’où un nouvel appétit pour l’art africain en Angleterre, aux États-Unis voire bientôt en Europe continentale… Une fois encore, le monde anglo-saxon démontre de son ouverture culturelle. MILLE ARTS croit donc avoir de beaux jours devant lui !
  • Fondatrice Mille Boutique – www.milleboutique.com MILLE BOUTIQUE est une boutique en ligne qui propose des produits “ethnic” qui sont remis au goût du jour. Le but est de proposer des articles originaux et réunir tous les artisans du monde entier spécialement africains et en particulier les Togolais. Egalement présenter les meilleures suggestions de cadeaux de luxe les plus raffinés.
  • Fondatrice / Directrice de Création (UK) – Mille Couleurs London – www.mc-london.com Mille Couleurs est une maison d’architecture d’intérieur basée à Londres depuis 2009.
  • Assistante Administrative (France) Musée d’Orsay qui est le second musée de France après Le Louvre et présente des collections, expositions, évènements culturels, animations et publications.

SOUHODr. Tiatou SOUHO, Chercheur en sciences Biomédicales spécialisé en Microbiologie, Virologie et Biologie Moléculaire LAUREAT DE LA CATEGORIE « JEUNE A FORT POTENTIEL » 2016

Docteur Tiatou SOUHO est né le 10 Novembre 1985 à Agbandé dans la Préfecture de Doufelgou. Actuellement chercheur au Laboratoire de Microbiologie et de Biologie Moléculaire de la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fez, ses travaux s’inscrivent dans des projets de recherche translationnelle et appliquée. Il s’intéresse principalement aux questions liées au cancer en général et plus particulièrement ceux causés par des agents infectieux. Il utilise des approches pluridimensionnelles allant de la conception bioinformatique à l’analyse épidémiologique, en passant par la collecte des données cliniques et les expérimentations en laboratoire. L’objectif principal de ses travaux est l’identification de marqueurs spécifiques des agents infectieux oncogènes. L’identification de ces marqueurs ouvre la voie à la définition de traitements mais surtout à la mise en place d’un système de ciblage de ces marqueurs pour le diagnostic précoce de l’infection avant son évolution en cancer.

Un exemple type de ses travaux ayant abouti est son projet réalisé dans le cadre de sa thèse doctorale effectuée sous la direction de Pr Bennani Bahia à l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès, Maroc. Dans ce projet, il a conçu, mis au point,
évalué et validé un nouveau kit de diagnostic moléculaire permettant de détecter et d’identifier de façon spécifique chacun des génotypes de papillomavirus humains (HPV) responsables du cancer du col de l’utérus.

Cette technique, basée sur la PCR multiplexe a reçu plusieurs prix et fait l’objet d’un brevet d’invention. Ce kit de diagnostic
développé est le premier à être conçu sur le continent Africain pour le génotypage des papillomavirus à haut risque oncogènes. La sensibilité de cette technique, son bas coût ainsi que la possibilité de la mettre en route dans les projets de dépistage à grande
échelle lui ont valu d’être choisie pour une étude épidémiologique de la distribution des différents HPV oncogènes au Maroc. Ce projet de recherche épidémiologique auquel participe Dr. SOUHO s’inscrit dans une coopération entre son laboratoire d’accueil et le CHU Hassan II.

En plus de ce projet sur le cancer du col de l’utérus et les HPV au Maroc, il est également impliqué dans trois autres projets en cours, à savoir :

  • Etude des co-infections génitales (HPV, Neisseria gonorrhoeae, Ureaplasma urealyticum, Mycoplasma genitalium) et leur impact dans l’apparition des lésions cervicales précancéreuses ;
  • Implication des papillomavirus humains dans les cancers gastriques ;
  • Implications des papillomavirus humains dans les cancers du naso-pharynx.

Les résultats de ces travaux constitueront un outil important dans la prise de décision par rapport au suivi à adopter face à l’infection à HPV qui est l’une des infections les plus répandues en Afrique. Parallèlement à ces travaux de recherche, Docteur SOUHO est également impliqué dans les activités pédagogiques de son laboratoire d’accueil où il accompagne les jeunes chercheurs qui y réalisent leurs projets de Master ou qui débutent une recherche doctorale. Un parcours déjà très remarqué avec de nombreux prix et distinctions, notamment :

  1. Second prix au concours de présentation des posters scientifiques au Forum des Doctorants de l’Université Sidi Mohamed Ben Abdellah. Forum organisé par le Pôle  de Recherche « Santé, Recherche Biomédicale, Biomolécules et Qualité de Vie » à la Faculté de Médecine et de Pharmacie de Fès le 4 Novembre 2015.
  2. Premier prix au Concours National Marocain de l’innovation, de la Recherche et Développement, Catégorie Doctorants et chercheurs dans les universités Marocaines. Prix décerné le 12 Janvier 2015 par RD Maroc.
  3. Meilleure communication scientifique à la 59ème édition des Journées Internationales de Biologie (JIB) organisée à Paris (France) par le Syndicat des Biologistes de France du 8 au 10 Octobre 2014.
  4. Second prix de la meilleure présentation des données scientifiques aux Doctoriales organisé à la Cité d’Innovation et de Transfert de Technologies de Fès du 13 au 15 Février 2013.
  5. Prix d’excellence attribué par la Faculté des Sciences et Techniques de Fès pour avoir terminé Major de la promotion 2008 en Maîtrise Sciences et Techniques en Biotechnologie.
  6. Prix d’excellence attribué par la Faculté des Sciences et Techniques de Fès pour avoir terminé Major de la promotion 2006 en DEUG option Biologie et Chimie.
  7. Bourse de mérite de l’Agence Marocaine de Coopération Internationale (AMCI) pour des études doctorales. Bourse complétée par un complément de bourse de la Direction des Bourses et Stages du Togo (DBST) 2010.
  8. Bourse de mérite de l’AMCI pour la préparation d’un Master en Biotechnologie Microbienne. Bourse complétée par un complément de bourse de la DBST .2008
  9. Bourse de mérite de l’AMCI pour la préparation d’une Maîtrise en Biotechnologies. Bourse complétée par un complément de bourse de la DBST.

A cette liste impressionnante de distinctions, s’ajoute désormais le trophée du « Jeune à fort potentiel », une distinction nationale visant à reconnaître le mérité particulier de Dr SOUHO.

Video – Gilbert Bawara : “Les Togolais de la Diaspora, c’est une mine d’or”

LA SEMAINE “Réussite Diaspora” se poursuit au Togo. Après la présentation, des lauréats du concours des Talents de la Diaspora, les travaux du Forum ont réellement démarré, avec les premiers ateliers thématiques organisés à cette occasion. Du travail à l’entrepreneuriat, en passant par la santé ou l’humanitaire, différents secteurs d’implication de la Diaspora togolaise étaient mis à l’honneur. Reportage des  envoyés spéciaux : Erik Nyindu et Boly Mpany Mpongo de VOX AFRICA TV.

Dans cette vidéo, des interventions de Togolais investissants au Togo et du Ministre Gilbert Bawara parlant du potentiel de la diaspora pour le développement du Togo.

Réussites Diaspora : Le choix du retour

La Semaine de la Diaspora bat son plein. La journée de jeudi est consacrée à une série de conférences axées sur la migration et le développement. Différents thèmes sont abordés dont la pauvreté qui incite des Togolais à chercher un avenir meilleur à l’étranger, la problématique du retour et de la réintégration et la fuite des cerveaux. L’un des modérateurs est Patrick Tévi, secrétaire général de la Présidence.

Il est un bon exemple de ces Togolais super-smart et super-diplômés (Ecole des Mines, NorthWestern) qui auraient pu continuer leur carrière confortable dans de grandes banques internationales à Londres, Paris ou New York, mais qui ont fait un autre choix, celui d’un retour au pays pour contribuer à sa renaissance.

Intervenant lors des débats, l’ambassadeur européen au Togo, Nicolas Berlanga-Martinez, a souligné que dans un monde globalisé, les gouvernements devaient proposer à leurs citoyens des solutions qui combinent aspirations personnelles et besoin de développement.

Pour le diplomate,  la Diaspora est un bien polyvalent qui peut apporter sous différentes formes sa contribution au Togo.

M. Berlanga-Martinez estime que les sociétés vieillissantes en Europe ont une fenêtre d’opportunité avec la jeunesse africaine.

Source : Republicoftogo.com

[VIDEO] Réussites Diaspora : Réactions de lauréats et du Ministre Robert Dussey à l’ouverture de la semaine

A l’occasion du lancement de la semaine des “Réussites Diaspora” 2016, la chaîne VoxAfrica qui a couvert l’événement a, dans un reportage, recueilli les avis des lauréats, du président du Jury de “Réussites Diaspora” et du Ministre Dussey.

Intelligence, courage et travail

L’ambassade d’Allemagne s’est associée à la ‘Semaine des réussites de la Diaspora’ en organisant lundi soir à Lomé une réception à laquelle participaient de nombreux officiels et les lauréats de l’édition 2016 de cet événement destiné à récompenser les talents des Togolais de l’extérieur.

Christoph Sander, l’ambassadeur allemand, a salué l’initiative et s’est dit prêt à encourager la recherche des compétences et les contributions des Togolais dans leur apport au développement de leur pays.

“Nous portons un message d’espérance pour la jeune génération. Nous avons quitté le Togo et nous sommes revenus au pays. Nous avons il est vrai galéré dans les pays d’accueil, mais nous nous en sommes sortis. Les jeunes de la Diaspora doivent porter les valeurs de patriotisme et de solidarité”, a déclaré Claude Grunitzky, l’un des lauréats.

Pour sa part, Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine, a vanté le génie togolais. Il a exhorté à faire preuve d’intelligence, de courage et de travail pour réussir.

Réussites Diaspora : Présentation des membres du Jury indépendant

Le Jury indépendant de l’initiative « Réussites DIASPORA » est composé tant de membre de la diaspora que de personnalités résidant au Togo. Il s’agit de :


Son Excellence Monsieur Nicolas Martinez BERLANGA, Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union Européenne au Togo

« La migration n’est pas une menace ou un fléau. Qualifier la migration comme une crise est une erreur. Les causes de la migration irrégulière (les inégalités galopantes, des systèmes éducatifs déficients, une démographie surdimensionnée ou le manque d’état de droit par exemple) constituent une crise. La migration légale et ordonnée présente des opportunités et offre des complémentarités qui peuvent nous rendre service à tous, pays en développement ou développés. La semaine «réussite Diaspora» aidera à les expliquer aux jeunes Togolais par la voix de quelques protagonistes distingués »


Dr Célestine KAO, Pharmacienne

« ‘Réussite Diaspora’ est une réelle opportunité de convergence des énergies dont nous avons besoin pour la construction de notre nation. Félicitation aux initiateurs! »


Mme Aridja FRANK, Fondation Hanns Seidel

« Mon impression sur l’évènement est très positive. C’est une belle initiative qui permet de promouvoir et d’encourager les Togolais de la diaspora à contribuer au développement socioéconomique de leurs communautés et à travers les communautés, le développement national du Togo. Aussi, c’est un moyen d’établir un lien régulier entre les communautés Togolaises restées au pays et leurs parents de la diaspora.
Les parents de la diaspora reconnaissent, savent qu’on ne les a pas oubliés. Ce sentiment fait chaud au cœur et booste davantage le moral de la diaspora à plus d’effort, car on n’est jamais heureux seul. »


Mme Brigitte BADASSOU, Fonctionnaire à l’O.I.F.

«Hommage et Fierté à tous nos frères et sœurs qui portent souvent dans l’ombre, aux quatre coins du monde, des projets ambitieux qui façonnent le monde de demain»..


M. Antoine GBEKOBU, Expert Consultant en Stratégie de développement (diaspora)

«Le processus d’optimisation des contributions et d’implication de la diaspora togolaise dans le développement de notre pays le Togo enclenché depuis quelques années a permis d’ouvrir plusieurs chantiers sur le plan économique, politique, culturel et de la mise en place de structures dédiées, chantiers qui méritent d’être concrétisés pour servir de signaux forts véritables. En effet, l’initiative visant à honorer les talents et les réussites des Togolais de la diaspora qui se distinguent par un parcours professionnel, associatif, culturel ou sportif exemplaire tant dans leur pays d’accueil que dans leur pays d’origine n’est pas une mauvaise chose en soi, mais elle ne doit pas laisser apparaître ou renforcer des antagonismes qui seraient de nature à galvauder le climat de confiance auparavant difficile à instaurer eu égard aux innombrables efforts déjà consentis. Puissions-nous donc dépasser nos clivages pour donner espoir et garantie à la génération suivante de la diaspora togolaise qui ne doit pas se sentir touriste chez elle lorsqu’elle désir se (re)connecter à ses origines, mais à nourrir comme ses aïeuls, l’idée de mythe d’un retour aux
sources».


M. Safiou RADJI, Expert-comptable, Spécialiste migrations et diaspora (diaspora) Président du jury de “Réussites DIASPORA 2016”

« On n’est toujours mieux chez soi. Tout ce qui peut être fait pour faciliter le retour temporaire ou définitif des Togolais de l’Extérieur est source de plus-value partagé pour les candidats au retour et pour le Togo. C’est en cela qu’impliquer la diaspora n’est pas simplement une exigence mais aussi un devoir, à l’instar de l’initiative ‘Réussite Diaspora’»


 

L’hommage du Togo à la Diaspora

Environ deux millions de Togolais vivent en Diaspora, dont une écrasante majorité en Afrique. Ils sont 500.000 à résider ailleurs dans le monde (Etats-Unis, Cananda, Australie, Europe). La France reste le principal pays de résidence avec 10.000 ressortissants.

Cette Diaspora est active, dynamique et contribue au développement du Togo grâce à l’envoi de fonds – 438 millions de dollars en 2014.

Longtemps négligés, les Togolais de l’extérieur font désormais l’objet d’une attention particulière des autorités et, notamment, du ministère des Affaires étrangères.

C’est dans ce cadre que s’inscrit ‘Réussites Diaspora’, un événement inédit. Du 11 au 16 janvier, il récompense les talents des citoyens togolais vivant à l’étranger. 200 participants prennent part à cette première édition.

‘Réussites Diaspora’ entend rendre hommage à nos compatriotes dont les actions ont été remarquables dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’économie, du business, des médias & nouvelles technologies, des sciences et de la recherche, du social et de l’humanitaire,  des arts, du sport, notamment, explique Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise.

Un jury indépendant a sélectionné 7 lauréats qui représentent l’exemplarité dans leurs parcours professionnel.

SAL

Les vainqueurs de ‘Réussites Diaspora’ ont été révélés lundi matin.

Sont consacrés cette année :

Le Pr Kodjo Agbossou, directeur de l’école d’ingénierie de l’Université Québec Trois-Rivières (UQTR), Canada

Le Docteur Yves Vimegnon, spécialiste dans l’ingénierie de technologies inter-fonctionnelles de données cliniques, Etats-Unis

Benjamin Agboli, premier et seul producteur togolais de whisky à la tête Willimo House Ltd., Ecosse, Royaume Uni

Claude Grunitzky, co-fondateur du groupe TRACE TV, rédacteur en chef de TRUE (magazines), France, Etats-Unis

L’Association ‘Mi Le Novisi’. L’ONG est active au Togo dans le secteur de la santé, de la protection sociale, de la culture et l’éducation. Elle est dirigée par Koffi Toulabo

Mablé Agbodan, fondatrice de ‘Mille Couleurs Africa’, un cabinet d’architecture britannique qui, depuis 2015, est également installé à Lomé, Royaume Uni

Le Dr. Tiatou Souho, chercheur en sciences biomédicales spécialisé en microbiologie, virologie et biologie Moléculaire, Maroc

‘En Europe, en Amérique, en Asie, en Océanie et en Afrique, nombreux sont des dizaines de milliers des Togolais qui travaillent, qui innovent et qui font briller le nom du Togo. Malheureusement peu d’entre eux sont connus de leurs compatriotes surtout nous qui sommes restés ou vivons au Togo. C’est pour corriger cette méconnaissance que le président Faure Gnassingbé et son gouvernement ont décidé d’honorer les dignes fils et filles de la terre de nos aïeux pendant toute cette semaine’, a déclaré Robert Dussey en recevant les lauréats

Présentation de l’initiative « Réussites DIASPORA »

Contexte et justification

Depuis une décennie, le Togo voit son évolution s’inscrire dans une ère de mutations avec comme principal enjeu la reconstruction du pays et l’amélioration des conditions de vie des populations.

Cette dynamique s’inscrit dans un environnement global de modernisation institutionnelle et de multiplication des projets de rénovation. L’enjeu est de renforcer les programmes d’aides et d’assistance technique impliquant les partenaires au développement qui ont quasiment tous confirmé leurs soutiens avec des engagements financiers considérables ayant permis de relancer de grands projets touchant des secteurs clés comme : les infrastructures, l’agriculture, les transports; les énergies, la santé, l’éducation et l’appui au secteur privé et à la société civile.

Sans remettre en cause l’importance stratégique des apports des partenaires techniques et financiers, il est reconnu que ces soutiens ne sauraient suffire pour faire face aux nombreux défis que doit relever le Togo. C’est dans ce contexte que se pose la question des apports ou des contributions des membres de la Diaspora togolaise résidant tant en Afrique qu’ailleurs dans le monde.

Dans le cadre des orientations stratégiques du gouvernement et plus spécifiquement pour améliorer l’implication des Togolais de l’extérieur, le Togo a décidé de «promouvoir un programme de mobilisation des compétences et des ressources de la Diaspora pour appuyer le développement économique et social du pays …»

C’est dans ce contexte de retour de la confiance que s’inscrit l’initiative du Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine d’organiser un événement inédit consacré à la Diaspora Togolaise intitulé : « LA SEMAINE DES REUSSITES DE LA DIASPORA » dédiée à la cérémonie de remise des distinctions aux lauréats les plus méritants parmi les togolais de l’Extérieur.

Ces manifestations inédites seraient la concrétisation de la mise en œuvre d’une stratégie de consolidation de la confiance entre la Diaspora Togolaise et le Togo. Ainsi le contexte actuel offre des opportunités favorisant les contributions de la diaspora togolaise au développement du pays. Parmi les apports des Togolais expatriés, les transferts de fonds occupent une place particulière de par leur impact direct tant au niveau social qu’économique. Mais les apports de la Diaspora sont plus larges portant notamment sur les compétences, les réseaux relationnels et d’affaires, les relais et les projets pouvant être mobilisés.

En définitive, c’est aussi par ces diverses formes de contributions que la Diaspora peut être d’un solide soutien pour le développement durable, pour le codéveleoppement et pour servir d’éclaireur pour une vision mieux structurée de la migration.

 

Objectifs de la Semaine de « Réussites DIASPORA »

L’évènement dédié à la Diaspora Togolaise a pour principaux objectifs :

  • Créer un espace d’échanges sur les orientations politiques en matière de mobilisation de la Diaspora, de migration, de codéveloppement durable
  • Inscrire l’événement dans un cycle d’activités dénommé « La Semaine des Réussites DIASPORA » ;
  • Proposer un programme de rencontres des entreprises, des administrations et des partenaires techniques et financiers afin de permettre aux lauréats de porter leurs témoignages et d’échanger avec les partenaires et les sponsors sur les conditions de renforcement des apports de la Diaspora au développement ;
  • Remettre des distinctions honorifiques aux membres les plus méritants de la Diaspora Togolaise lors de la soirée « Réussites DIASPORA »
  • Mettre en place « le CLUB DE LA DIASPORA TOGOLAISE ».

Lettre Ouverte à la Diaspora Togolaise

Sous l’impulsion de son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République, notre pays s’est résolument engagé sur la voie de la modernisation et du développement. Les grands chantiers ouverts sur de nombreux plans illustrent son engagement et sa détermination à construire un pays nouveau qui ait de l’avenir avec la contribution de toutes les bonnes volontés, de toutes les filles et de tous les fils du Togo, sans exception aucune, où qu’ils se trouvent dans le monde.

C’est dans cette optique que se situe la politique menée par le gouvernement à l’égard des compatriotes vivant à l’extérieur et dont je salue l’immense contribution à l’œuvre de développement et de bien-être des populations de notre pays. Les efforts déjà largement consentis témoignent de la considération donnée à l’exhortation de nos aïeux nous engageant à bâtir la cité.

L’initiative “Réussites Diaspora” n’a d’autre but que de célébrer l’esprit d’initiative, le dévouement et la disponibilité dans la création et dans l’action constructive des Togolais vivant à l’étranger. Elle vise à honorer, les Togolaises et les Togolais qui se sont particulièrement distingués, durant leurs parcours, par des réalisations significatives, leurs positionnements exceptionnels dans divers domaines d’activité à travers lesquels ils ont fait connaître le Togo dans le monde.

Initiative du gouvernement, bien comprise et soutenue par les partenaires institutionnels comme l’Union européenne, la Banque africaine de développement et le Programme des Nations unies pour le développement, “Réussites Diaspora” entend rendre hommage à nos compatriotes dont les actions ont été remarquables dans les secteurs suivants : “éducation”, “santé”, “économie, business et entrepreneuriat”, “médias, nouvelles technologies, sciences et recherche”, “social, humanitaire, environnement et développement durable”, “arts, culture et sports” et “jeune à fort potentiel”.

Au-delà de la célébration de l’effort et de l’émulation, il s’agit aussi, à cette occasion, de reconnaître et de consacrer nos compatriotes de l’extérieur comme les porte-flambeaux du Togo à l’étranger, tout en se félicitant de leur contribution inestimable au progrès socioéconomique de notre pays, comme signe d’une migration bien maîtrisée et salutaire, car générant des réussites exceptionnelles parmi les diaspora. Il s’agit également, à travers cette activité, de continuer à mobiliser les Togolaises et les Togolais en vue de leur implication plus volontariste et plus accrue dans la réalisation des projets de développement.

En ayant à l’esprit la contribution substantielle de la diaspora au développement économique et social du pays, le gouvernement nourrit l’ambition de faire des Togolais de l’extérieur les “ambassadeurs’’ du Togo, dans leurs pays de résidence, appelés à défendre son image de pays de paix, attractif pour les investissements étrangers et à mobiliser les compétences nécessaires à son développement.

Du reste, la mère patrie attend impatiemment que ses enfants continuent d’œuvrer pour son rayonnement.

Professeur Robert DUSSEY
Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine