[Interview] “Les Togolais bénéficient de la coopération allemande”

Après la brouille diplomatique des années 90, c’est un nouveau départ pour les relations germano-togolaises. Une cinquantaine d’hommes politiques et d’affaires allemands séjournent en ce moment à Lomé dans le cadre d’un Forum dénommé “le printemps de la coopération germano-togolaise. Écoutez le ministre togolais des affaires étrangères, le prof. Robert Dussey au micro de Kossivi Tiassou.

Cliquez sur l’interview ci-dessous.

SEM Faure Gnassingbé décore les membres de la délégation allemande

Johannes Singhammer, vice-président du Bundestag, et Johannes Selle, membre de ce même Parlement et président du Groupe d’amitié Allemagne-Togo, ont été faits mardi soir Officier de l’Ordre national du Mono.

Une distinction remise par le chef de l’Etat.

Nobert Kloppenburg, le vice-président de la  KfW,  Ursula Männle, président de la Fondation Hanns Seidel et Margret Kopp, présidente de l’organisation Aktion Pit-Togohilfee.V ont été élevés au rang de chevalier.

Cette cérémonie s’est déroulée à l’issue du ‘Printemps de la coopération’, un Forum consacré au développement des relations entre le Togo et l’Allemagne.

Programme du dernier jour du Forum Germano-togolais

Débutés le lundi 04 avril dernier, les activités du Forum Économique dénommé “Printemps de la Coopération Allemagne – Togo” prendront fin ce 06 avril 2016.

Au programme de ce troisième jour,  des visites selon le programme ci-après:

Mercredi, 6 avril 2016

– 08h00-09h00 : Visite des incubateurs : FAIEJ, WOELAB

– 09h30-10h00 : Visite d’un site ou groupe bénéficiaire du FNFI, programme ANADEB

– 10h30-11h00 : Visite du Centre des métiers de la Zone portuaire

 

[Interview] Johannes Singhammer : “… le continent d’expansion naturelle est le continent voisin, c’est à dire l’Afrique”

Le vice-président du Bundestag (assemblée parlementaire de la République fédérale d’Allemagne), Johannes Singhammer, effectue une visite au Togo dans le cadre du Forum de coopération organisé entre le Togo et l’Allemagne.

Dans un entretien accordé à Republicoftogo.com, cet élu de la CDU/CSU souligne la volonté du Parlement allemand et du gouvernement fédéral de forger un avenir commun. Pour lui, l’aide publique au développement et la mobilisation du secteur privé sont de nature à assurer le développement du pays.

Republicoftogo.com : La présence d’une délégation allemande au Togo est symbolique après deux décennies de froid entre les deux pays

Johannes Singhammer : C’est effectivement un acte fort. Ce déplacement est d’autant plus symbolique que vous avez ici à Lomé une délégation politique et une autre composée d’hommes d’affaires. Il y a des députés, des entrepreneurs, des banquiers et des représentants d’importantes fondations.

Republicoftogo.com : Le fait que le Togo soit une ancienne colonie allemande est-il un atout pour renforcer la coopération politique, l’aide publique au développement et l’investissement privé ?

Johannes Singhammer : Certes, l’Allemagne et le Togo partagent une histoire commune, mais le plus important aujourd’hui est de regarder l’avenir. Cette histoire coloniale est heureusement révolue. Aujourd’hui, notre volonté est de forger un avenir commun. Il existe une communauté de destin.

Republicoftogo.com : Quelle importance le Bundestag accorde-t-il à la coopération avec l’Afrique et en particulier avec le Togo ?

Johannes Singhammer : Le Bundestag a un rôle décisif en matière d’aide, car c’est à lui que revient le soin de déterminer le budget. Ce sont les députés qui déterminent le volume et le pays auquel il est attribué. Et c’est le Parlement qui au final donne son feu vert.

Republicoftogo.com : Un Groupe d’amitié Allemagne-Togo a été créé l’année dernière au Bundestag. Peut-il être une courroie de transmission efficace dans la dynamisation des échanges à tous niveaux entre les deux pays ?

Johannes Singhammer : Certainement. A la fois sur le plan politique et parlementaire et sur le volet économie/investissements. D’ailleurs et vous l’avez constaté, les hommes d’affaires sont venus très nombreux à Lomé pour ce Forum.

L’approche du Bundestag, comme celle du gouvernement fédéral est d’aider le Togo dans les domaines de la formation professionnelle des jeunes, de l’agriculture, de la santé, etc…

Tous ces projets avec l’appui du Bundestag et les recommandations faites à notre gouvernement sont de nature à assurer le développement du Togo.

L’aide publique doit être basée sur le principe du gagnant-gagnant, c’est crucial pour le succès de notre entente.

Republicoftogo.com : Les investissements allemands sont encore modestes au Togo. Comment faire en sorte d’attirer ici plus d’entreprises ?

Johannes Singhammer : Je dois vous dire qu’il y a de plus en plus d’entreprises allemandes qui souhaitent investir au Togo. Il y a beaucoup d’entrepreneurs allemands qui sont plutôt orientés vers l’Asie du sud-est avec des investissements considérables. Je ne cesse de leur répéter que le continent d’expansion naturelle est le continent voisin, c’est à dire l’Afrique.

 

Source : Republicoftogo.com

Economie et développement au coeur du “Printemps de la Coopération”

Le ‘Printemps de la coopération’, un Forum consacré aux relations entre le Togo et l’Allemagne, se poursuit ce  mardi 05 avril avec plusieurs panels destinés à explorer les pistes de collaboration entre les deux pays.

Dans la matinée, il a été question des grands axes de l’économie allemande en matière d’aide publique au développement et d’investissement en Afrique.

Le ministre de la Justice, Pius Agbetomey a ensuite détaillé les mesures prises par le gouvernement pour sécuriser les investissements étrangers et améliorer le climat des affaires.

Sans nouvelles technologies, pas de business. Les participants ont écouté plusieurs présentations sur la manière dont le Togo entend développer l’internet, l’accès aux services en ligne et promouvoir tout le secteur numérique.

Il a enfin été question de l’entreprenariat social et du leadership féminin.

Ce Forum organisé par le ministère des Affaires étrangères s’achèvera mercredi avec la rencontre avec des incubateurs, un exposé sur la finance inclusive et une visite du Centre des métiers de la zone portuaire.

En marge de la conférence, de nombreux rendez-vous sont organisés entre les représentants du secteur privé allemand et les différents ministères ainsi qu’avec la Chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT).

Visite guidée du Palais des Gouverneurs en rénovation

Le vice-président du Bundestag, Johannes Singhammer, a visité mardi matin le Palais des gouverneurs, héritage de la présence allemande. Il avait à ses côtés le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, et la responsable de cette initiative architecturale, Sonia Lawson.

Situé en bord de mer, la bâtisse est l’objet d’un ambitieux projet de rénovation pour la transformer en centre d’art et de culture sur le Togo, l’Afrique et le monde.

Le réhabilitation concerne l’aménagement du bâtiment principal, l’extension et la réalisation d’espaces verts et la rénovation de la clôture.

La livraison est prévue en 2017.

Le bâtiment, construit par les Allemands entre 1898 et 1905, jadis siège de la présidence, puis résidence des hôtes de marque et enfin bureaux de la Primature, était à l’abandon depuis près de 25 ans.

image

Johannes Singhammer s’est déclaré séduit par le projet architectural et par la volonté des autorités togolaises de préserver et de réhabiliter ce patrimoine exceptionnel, symbolise l’ancienneté des relations entre le Togo et l’Allemagne.

Ci-dessous les photos de la visite

Réception à l’occasion du forum économique Allemagne – Togo

‘Ensemble nous nous sommes fixés un objectif : faire avancer la coopération et les échanges. Nous voulons ouvrir un nouveau chapitre de la coopération germano-togolaise’

Une réception s’est déroulée lundi 04 avril dans la soirée dans les jardins de sa résidence de l’ambassadeur d’Allemagne à Lomé à l’occasion du forum économique consacré à la coopération entre l’Allemagne et le Togo.

Lors de son intervention, le vice-président du Bundestag, Johannes Singhammer, a souligné que la coopération entre les deux pays était importante pour l’Allemagne.

‘Ensemble nous nous sommes fixés un objectif : faire avancer la coopération et les échanges. Nous voulons ouvrir un nouveau chapitre de la coopération germano-togolaise’, a-t-il ajouté.

Pour Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, ‘L’Allemagne était l’un des pays le plus puissants en Europe avec une économie très forte dans la zone euro. La décision du Togo de se tourner vers l’Allemagne pour assurer son développement est un choix bien réfléchi’.

S’adressant à la délégation d’hommes d’affaires allemands, M. Dussey a souligné que son pays offrait de nombreuses opportunités et la stabilité.

‘Investir au Togo, c’est investir pour la zone Uemoa ; investir au Togo, c’est investir pour la zone Cédeao ;  investir au Togo, c’est profiter d’un marché de 350 millions d’habitants’, a-t-il martelé.

Deuxième journée : Le Printemps de la Coopération

Découvrez le programme de la seconde journée du Forum Allemgne – Togo “Le Printemps de la Coopération”. Après le premier panel du lundi 04 avril, deux autres panels sont au programme avec des panelistes de haut niveau.

Mardi, 5 avril 2016

Matin : 09h00-13h25

09h00-10h10 : Panel 2 : Les grands axes de l’économie allemande

Sous thèmes et Panélistes :

  • Le Togo vu de l’Allemagne
  • Les secteurs clés du succès du modèle allemand
  • Les mesures de protection, cadre juridique des investissements
  • Les infrastructures
  • Echanges avec le public

10h10-10h25 : Pause – Café

10h25-11h55 : Panel 3 : L’enseignement technique et professionnel, levier du développement

Sous thèmes et Panélistes :

  • Le marché des NTIC et de la télécommunication
  • De l’importance de la formation duale pour l’émergence du Togo
  • La formation des cadres supérieurs et des cadres moyens
  • L’entreprenariat social et leadership féminin
  • La santé
  • Echanges avec le public

11h55-13h30 : Pause-café couplée des séances G-to-B (MAECIA)
16h-17h  : Rencontres G-to-B (dans les différents Ministères)
15h00-18h00: Rencontres B-to-B (CCIT)
19h-21h : Réception à la résidence de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne

Printemps de la coopération Allemagne – Togo, confiance retrouvée

‘L’Allemagne a choisi le Togo comme partenaire privilégié dans notre stratégie de développement avec l’Afrique’, a déclaré lundi à Lomé Johannes Selle, membre du Bundestag et du Comité de la coopération du Parlement allemand et président du groupe d’amitié parlementaire.

Il s’exprimait à l’ouverture du ‘Printemps de la coopération’, un Forum consacré à la coopération entre le Togo et l’Allemagne organisé par le ministère des Affaires étrangères.

Le député s’est félicité des progrès réalisés par le Togo tant sur le plan politique avec le renforcement du ciment démocratique que dans les domaines du social et de l’économie.

Le vice-président du KFW (Banque publique allemande), Nobert Kloppenburg et Ursula Männle, présidente de la fondation Hanns Seidel, ont tour à tour exposé les différents projets que l’Allemagne a financé dans les secteurs des infrastructures, de l’agriculture et en faveur de la société civile.

‘Il est temps d’oublier la période de tension des années 90 et de repartir sur de nouvelles bases. C’est ce que fait mon pays’, a déclaré Christoph Sander, l’ambassadeur d’Allemagne à Lomé. ‘Ce forum constitue une formidable opportunité pour le secteur privé allemand de découvrir les très nombreuses opportunités qui existent sur place’, a-t-il ajouté.

Pour Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise, l’affluence autour de cet événement est le symbole de la confiance retrouvée entre les deux nations.

Le « Printemps de la coopération germano-togolaise » officiellement lancé

Dynamique institutionnelle et privée en plein essor, le printemps de la coopération germano-togolaise est une vitrine pour le secteur privé et attends des résultats ambitieux traduisant l’intérêt stratégique de la rencontre.
Les activités du “printemps de la coopération Allemagne-Togo” ont été officiellement lacées ce lundi 04 avril 2016 au Ministère des Affaires Etrangères, de la Coopération et de l’Intégration Africaine. C’est le Prof. Robert Dussey, Ministre togolais des affaires étrangères,  qui a, lors de la conférence de lancement, donné le ton à ces activités qui s’étaleront sur trois (03) jours avec plusieurs panels qui sont :
  • panel 1 : le Togo, un marché fiable et interactif pour le développement
  • panel 2 : les grands axes de la coopération allemande
  • panel 3 : l’enseignement technique et professionnel, levier du développement
Fort d’un extraordinaire patrimoine historique et culturel, le Togo et la République Fédérale d’Allemagne dans un partenariat stratégique et décomplexé œuvrent activement à la dynamisation d’une communauté de partage économique afin de relever les défis du développement durable.
Dynamique institutionnelle et privée en plein essor, le printemps de la coopération germano-togolaise est :
  1. Désormais le rendez-vous incontournable des décideurs économiques pour un partenariat innovant et durable;
  2. La plateforme de haut niveau dédiée à la création de synergies entre les décideurs économiques;
  3. L’occasion unique pour les entreprises allemandes d’investir au Togo.

Ces rencontres ont pour but de :

  • Rencontrer les décideurs politiques et économiques;
  • Présenter les atouts du Togo aux investisseurs allemands et faciliter les démarches pour investir;
  • Promouvoir les potentialités du Togo et de la République fédérale d’Allemagne;
  • Informer les investisseurs sur le climat des affaires des deux pays;
  • Promouvoir le secteur privé togolais et concrétiser des rendez-vous d’affaires ciblés et organisés avec les dirigeants d’entreprises;
  • Partager des informations économiques et les innovations dans les secteurs clés de développement;
  • Favoriser la création des Partenaires Public Privé;
  • Élargir les alliances commerciales, financières stratégiques, logistiques ou technologiques au Togo;
  • promouvoir le réseautage d’affaires et le partage d’expériences entre chefs d’entreprises;
  • Réunir les germanophiles et les bénéficiaires des formation et stages par la RFA dans le cadre de sa coopération culturelle.
Le “Printemps de la coopération germano-togolaise” réunira des officiels, des institutions, des hommes d’affaires, des investisseurs, des économistes, des universitaires, la société civile autour de thèmes relatifs à la promotion des investissements. Des panels mais aussi des rencontres G-to-B, et la découvertes du riche patrimoine germano-togolais sont au programme des activités.

L’Allemagne débarque au Togo

De nombreux représentants de Groupes allemands ont répondu à l’appel du ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, organisateur de la manifestation.
Le ‘Printemps de la coopération’, forum économique et de développement consacré à la coopération entre le Togo et l’Allemagne a débuté à Lomé. Il s’achèvera le 6 avril.

De nombreuses personnalités allemandes de la politique et des affaires ont fait le déplacement.

Outre Johannes Singhammer, vice-président du Bundestag, la délégation comprend Johannnes Selle, responsable Afrique au sein du CDU, Norbert Kloppenburg, vice-président de la KfW (banque publique allemande), Ursula Männle, présidente de la Fondation Hanns Seidel et Margret Kopp, Présidente Aktion PiT – Togohilfe e.V.

De nombreux représentants de Groupes allemands ont répondu à l’appel du ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, organisateur de la manifestation.

On peut citer les entreprises ILV-Fernerkundung, Gauff (TP), Andritz-Hydro (barrages), MBE Coals & Minerals, Sunset Energietechnik GmbH, Siemens, Brewtech, Inros Lackner, notamment.

Des rendez-vous sont d’ores et déjà prévus avec les responsables des ministères concernés en fonction des secteurs d’activité.

L’ambassadeur d’Allemagne au Togo, Christoph Sander, souligne que c’est la première fois depuis des décennies qu’autant de représentants du secteur privé sont présents à Lomé.

Le Printemps de la Coopération : Visite des stands

Le Printemps de la Coopération a démarré ce lundi 04 avril 2016 dans les locaux du Ministère des affaires étrangères. Après de la cérémonie de lancement de l’événement, le Ministre des Affaires étrangères Robert Dussey et ses invités ont procédé à la visite des stands des entreprises présentes pour cet événement. Ci-dessous les images de la visite.

Le vice-président du Bundestag Johannes Singhammer invité d’honneur du Forum de Lomé

Le premier Forum consacré à la coopération entre le Togo et l’Allemagne s’est ouvert lundi à Lomé en présence de personnalités politiques et d’hommes d’affaires des deux pays.

Le vice-président du Bundestag, Johannes Singhammer (CDU/CSU), se joindra aux participants dès arrivée en début d’après-midi dans la capitale togolaise.

Cette manifestation, initiée par le ministère togolais des Affaires étrangères, illustre la dynamique engagée par les deux pays depuis 2012 après 20 ans de suspension de l’aide.

S’agissant de l’aide publique au développement, Berlin concentre ses efforts et ses soutiens financiers dans les secteurs de la formation technique et professionnelle, de l’emploi des jeunes, du développement rural via l’agriculture, de la décentralisation et de la bonne gouvernance.

En 2014, le Togo a reçu une enveloppe globale de 40 millions d’euros auxquels il faut ajouter le financement du petit Contournement de Lomé pour plus de 16 millions, un appui technique d’un million, un autre de 5 millions en faveur du climat.

L’Allemagne finance également des projets régionaux consacrés à l’énergie, à la réhabilitation de barrages hydro-électriques ou encore à l’éducation et au secteur privé.

La part de l’Allemagne dans le XIe FED européen en faveur du Togo (216 millions d’euros) est de 20,6%

‘Nous ne pouvons que nous féliciter de l’aide apportée par l’Allemagne à travers le ministère de la Coopération, la GIZ ou la KfW. C’est un appui ciblé qui colle aux préoccupations du gouvernement en matière de lutte contre la pauvreté et pour le développement’, souligne Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise, fin connaisseur de l’Allemagne.

Les prochaines négociations intergouvernementales sur la coopération au développement entre la République fédérale et le Togo auront lieu cette année. Lomé espère convaincre son partenaire d’être encore plus généraux.

Les investissements privés allemands demeurent pour leur part encore limités. Le plus emblématique est celui réalisé par HeidelbergCement.

Premier groupe mondial dans le secteur des granulats ou agrégats, deuxième dans celui du ciment et troisième dans le secteur du béton, Heidelberg a investi plus de 300 millions de dollars dans une usine de clinker inaugurée en 2015.

La présence de nombreux représentants du secteur privé allemand à ce ‘Printemps de la coopération’ montre un intérêt croissant pour le marché togolais.

La position géographique du Togo, porte d’entrée naturelle vers les pays de la sous-région, est un atout que les autorités comptent mettre à profit auprès des milieux d’affaires allemands séduits par les perspectives économiques affichées par le continent africain.

Robert Dussey rend hommage à Hans-Dietrich Genscher

Hans-Dietrich Genscher, ancien ministre allemand des Affaires étrangères, est décédé la 1er avril.

Il a marqué la diplomatie allemande. Longtemps président du parti FDP, il a notamment été un grand artisan de la détente est-ouest et de la réunification allemande.

Très populaire, Européen convaincu, il est entré très jeune en politique en tant que militant puis membre du Bundestag à partir de l’année 1965.

Durant l’année 1969, il obtient le poste de ministre de l’Intérieur qu’il conservera pendant 5 ans. En 1974, il est alors nommé ministre fédéral des Affaires étrangères et vice-chancelier. Un poste qu’il conservera pendant 18 ans et pour lequel il luttera sans relâche pour la réunification allemande.GENA_i480

A la tête du ministère des Affaires étrangères, Hans-Dietrich Genscher s’est évertué à mettre en œuvre une politique de rapprochement avec l’Europe de l’Est co
mmuniste, refusant de diaboliser l’ennemi soviétique. Son objectif : la fin de la guerre froide et de la course aux armements.

Le pire épisode de sa carrière reste l’échec de la libération des otages israéliens, lors des Jeux olympiques de Munich, en 1972. Genscher, alors ministre de l’Intérieur de Willy Brandt (SPD), se propose comme otage en échange des athlètes israéliens. L’intervention des forces de l’ordre, désastreuse, s’achève par la mort de plusieurs otages.
Robert Dussey, le chef de la diplomatie togolaise, a rendu hommage dimanche à ce ‘grand diplomate qui a fait rayonner la politique étrangère de son pays et contribué de façon décisive à la réunification de l’Allemagne’.

M Dussey avait rencontré Hans-Dietrich Genscher en 2012 à Berlin.

Source : Togodiplomatie.com

Le Printemps de la Coopération : Premier Forum économique entre le Togo et l’Allemagne


Le ‘Printemps de la coopération’ entre le Togo et l’Allemagne va permettre au secteur privé de mieux appréhender les opportunités qu’offre le pays dans divers domaines
Le Ministère des Affaires Etrangères s’apprête à accueillir le premier forum économique consacré à la coopération entre le Togo et l’Allemagne.

Hommes d’affaires allemands, membres du Bundestag, représentants de la KfW (banque publique allemande), notamment participeront aux nombreuses conférences étalées sur 3 jours.

Jadis très active, la coopération entre l’Allemagne et le Togo avait été interrompue dans les années 90 en raison de la crise socio-politique pour finalement reprendre en 2012.

Depuis cette date, Berlin a octroyé plus de 50 millions d’euros en aide publique via la GIZ (Agence de coopération) et la KfW.

De 1959 à 2016, l’aide allemande est estimée à près de 560 millions d’euros.
Du côté du secteur privé, le plus gros investissement a été celui réalisé par HeidelbergCement.

Premier groupe mondial dans le secteur des granulats ou agrégats, deuxième dans celui du ciment et troisième dans le secteur du béton, Heidelberg a investi plus de 300 millions de dollars dans une usine de clinker inaugurée en 2015.

Le “Printemps de la coopération” entre le Togo et l’Allemagne va permettre au secteur privé de mieux appréhender les opportunités qu’offre le pays dans les secteurs des services, de l’industrie, de l’énergie, de l’agriculture, des télécommunications ou de la logistique.

La position géographique du Togo, porte d’entrée naturelle vers les pays de la sous-région, est un atout que les autorités comptent mettre à profit auprès des milieux d’affaires allemands.

Togo – Allemagne : Qui courtise qui ?

Signature d’un mémorandum pour renforcer les relations bilatérales, négociations pour un nouveau cadre de coopération entre les deux pays, visites réciproques, décidément, les gestes se multiplient entre Lomé et Berlin.

Le chef de la diplomatie togolaise, le prof. Robert Dussey a achevé mercredi 16 mars 2016 une visite de 48 heures à Berlin où il a participé au Bundestag, la chambre basse du parlement allemand, à la conférence dénommée : « Africa meets Business ». Elle a été organisée par les parlementaires chrétiens-démocrates – la CDU de la chancelière, Angela Merkel et ceux de la CSU, la branche bavaroise de la droite allemande.

“Printemps de la coopération germano-togolaise”

La visite de Robert Dussey survient un peu plus de deux mois après celle de Gerd Müller, le ministre allemand de la Coopération économique et du Développement. Lors des deux dernières rencontres, les deux pays se sont félicités de la coopération entre l’Allemagne et le Togo.

A Lomé, on se prépare à célébrer le « Printemps de la coopération germano-togolaise ». Entre autres sujets qui ont meublé les discussions avec les autorités à Berlin, la conférence internationale sur la sécurité maritime prévue dans sept mois dans la capitale togolaise. Le ministre dit avoir reçu le soutien allemand.

Ecoutez l’interview du ministre Robert Dussey avec Kossivi Tiassou.

Source : DW.COM