Robert Dussey, ministre togolais des affaires étrangères a invité ses concitoyens à s’approprier les « valeurs cardinales de la Francophonie », déclaration faite à l’occasion de la célébration lundi, de la Journée internationale de la Francophonie.

La Journée internationale de la Francophonie est une journée dédiée à la langue française qui unit 200 millions de locuteurs dans le monde.

Cette année, la célébration est placée sous le thème : « J’aime, je partage ». Au Togo, les manifestations organisées par le Bureau Régional de l’Afrique de l’Ouest (BRAO) de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), ont été présidées par le ministre des affaires étrangères.

S’appuyant sur le thème de cette célébration, M. Dussey s’est interrogé : « Pourquoi aimer, pourquoi partager ? ».

« A la vérité, comme le dit Saint Augustin : personne ne vit sans aimer et Albert Camus ajoute je connais qu’un seul devoir, et c’est celui d’aimer. Oui nous aimons notre langue, nous aimons notre francophonie. Nous voulons la partager, car partager signifie action conjointe avec quelqu’un et ainsi prendre part à quelque chose (ici le plaisir) en même temps que d’autres », a souligné M. Dussey.

Au-delà des festivités, a-t-il précisé « la célébration de cette Journée nous exhorte à nous approprier et à diffuser les valeurs cardinales de la Francophonie qui sont entre autres l’amour, le partage, la solidarité, la tolérance, la promotion et la consolidation de la paix, de la démocratie et de l’Etat de droit ».

Le ministre a apprécié à sa juste valeur l’accompagnement que l’OIF a toujours su apporter au Togo à travers « des interventions multiformes pour le développement harmonieux » de la population togolaise.

Le chef de la diplomatie togolais a adressé à Mme Michaëlle Jean (Secrétaire générale de le Francophonie), « toutes les félicitations du peuple et du gouvernement togolais pour les efforts inlassables qu’elle ne cesse de déployer pour une plus grande affirmation de la Francophonie dans un monde en perpétuel changement ». FIN

Edem Etonam EKUE

Source : www.savoirnews.net