Limiter l’endettement grâce aux PPP

SAL

La première session ordinaire du comité technique spécialisé sur les transports, le tourisme et l’énergie de l’Union africaine (UA) s’est ouverte lundi 13 mars 2017 à Lomé.

Pendant trois jours, les experts vont défricher le terrain pour proposer aux ministres le 17 mars des solutions concrètes.

Tout le monde est d’accord pour reconnaître que les politiques d’infrastructures sont de nature à assurer le développement. Mais il faut trouver des mécanismes de financement innovants car les pays ne peuvent s’endetter éternellement, même via des prêts concessionnels.

A l’ouverture des travaux, le ministre des Affaires étrangères togolais, Robert Dussey, a préconisé le recours aux partenariats public-privé (PPP).

‘La mauvaise la qualité des infrastructures en Afrique, notamment en matière d’alimentation électrique, en eau, en routes et en nouvelle technologie coute à chacun de nos pays deux points de croissance chaque année et réduit la productivité de 40%’, a-t-il rappelé.

La réunion de Lomé est organisée en coopération avec la Banque africaine de développement (BAD) et la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, en collaboration avec le gouvernement togolais.