Le Togo sera le premier pays à ratifier la charte de Lomé

Click here to read in English English
Bienvenue au Sommet de Lomé

Les députés ont en effet adopté vendredi le texte autorisant cette ratification.

‘En accomplissant cette formalité, notre pays réaffirme ainsi son engagement et sa détermination à combattre aux côtés de l’Union africaine l’insécurité maritime aux fins d’assurer non seulement son développement mais également celui des autres pays africains en œuvrant surtout pour la promotion de l’économie bleue’, a déclaré Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, à l’issue du vote.

La Charte de Lomé, un outil qui se veut contraignant, porte sur la prévention et la répression de la criminalité transnationale en mer, notamment le terrorisme, la piraterie, les vols à main armée à l’encontre des navires, le trafic de drogue, de migrants, la traite des personnes, la pêche illicite non déclarée et la prévention de la pollution en mer.

Le document promeut le développement d’une économie bleue, durable et respectueuse de l’environnement.  

A ce titre notamment la Charte prévoit la mise en œuvre d’une politique commune de pêche et d’aquaculture favorisant la conservation, la gestion et l’exploitation des stocks de poissons et édicte des mesures efficaces contre la pêche illicite.

L’ambition du Togo est d’amener cette Charte aux Nations Unies. Il faudra pour cela qu’elle soit ratifiée par une majorité de pays africains.