Le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey, est arrivé mercredi à Ankara où il devrait accueillir dans la soirée le chef de l’Etat qui assistera demain à la cérémonie d’investiture du président turc, Recep Tayyip Erdogan, élu le 12 août dernier.

La présence de la délégation togolaise en Turquie pour cet évènement n’est pas simplement protocolaire. Lomé entend tirer profit de la nouvelle stratégie business d’Ankara en Afrique. Les investissements privés se multiplient et la coopération publique se renforce. Le Togo a tout à gagner.

Les milieux d’affaires togolais l’on bien compris. Les échanges se développent à un rythme soutenu. La nouvelle destination où il faut être est Istanbul. D’ailleurs, Turkish Airlines pourrait inaugurer dès la fin de cette année une liaison directe entre Lomé et la capitale économique turque.

Fort du principe de diplomatie économique, le président Faure Gnassingbé se devait d’être présent à Ankara pour l’intronisation de l’ancien Premier ministre et chef de l’AKP, un parti islamo-conservateur.