Le rendez-vous annuel de la coopération entre le Togo et l’Allemagne s’est ouvert lundi dans un grand hôtel de Lomé.

Ce ‘Printemps de la coopération’ rassemble des entreprises allemandes et togolaises, des membres du Bundestag et les représentants des chambres de commerce et des organisations professionnelles des deux pays.

Pour la première fois, les pays de l’hinterland (Burkina-Faso, Mali et Niger) ont été invités.

Ce Forum, organisé par le ministère des Affaires étrangères, illustre l’orientation que le président Faure Gnassingbé a voulu donner à sa politique étrangère. La diplomatie économique doit être le pivot de nouvelles alliances afin de permettre à son pays de renouer avec la croissance et d’assurer le développement.

A l’ouverture de la conférence, le ministre des Affaires étrangères, Robert Dussey, s’est félicité ‘de la consolidation de l’engagement réciproque et renouvelé de l’Allemagne et du Togo à travers la présence d’une forte délégation allemande particulièrement marquée par son ouverture aux pays de l’hinterland ainsi qu’à nos organisations sous régionales.

Cette mobilisation, selon lui, est l’expression de la volonté manifeste du  Togo de stimuler la création de partenariats novateurs et concrets entre notre espace communautaire et la République fédérale d’Allemagne.

M. Dussey a rappelé les nombreux atouts du Togo, pays de services, hub vers les Etats de la sous-région, climat favorable aux investissements privés, mesures fiscales incitatives, etc…

Lors de son intervention, le chef de la diplomatie togolaise a annoncé la création d’une Chambre de commerce Germano-Pays d’Afrique francophone afin d’imprimer une touche régionale à la coopération.

Robert Dussey avait à ses côtés ses collègues du Burkina, du Mali et du Niger.