UNE DELEGATION D’EXPERTS FRANÇAIS EN AUDIT REÇUE AU MAEC

Photo_protocole 008

Dans le cadre de la coopération technique entre le Togo et la France, le Ministre Robert DUSSEY a reçu, en début de la journée du 11Mars 2014 une équipe d’experts français composée de S.E.M. GUIGNARD et du professeur PANCRACIO venus de Paris conduit par S.E.M. WARNERY NICOLAS, Ambassadeur de France au Togo pour auditer la Direction du Protocole d’Etat et des Affaires Consulaires. Cet audit sera accompagné d’un recyclage du personnel de ladite direction en vue de renforcer leur compétence et leur savoir faire en matière du protocole et particulièrement dans le domaine du cérémonial.

Cet entretien a permis au Chef de la diplomatie togolaise de saluer les excellentes relations de coopération entre le Togo et la France d’une part ; et d’autre part, de souhaiter que la mission d’audit et de recyclage se déroule dans la sérénité afin que son personnel puisse tirer beaucoup de choses de leur expertise.

Voici le discours du Ministre à cette occasion

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France au Togo, Messieurs les Experts,
Monsieur le Secrétaire Général,
Messieurs les directeurs et chefs de divisions,
Mesdames et Messieurs les journalistes
Mesdames, Messieurs,

La nouvelle dynamique insufflée par le Président de la République S.E.M. Faure Essozimna GNASSINGBE que nous voulons imprimer à la diplomatie togolaise nous impose la nécessité de travailler ardemment afin d’être à la hauteur de nos ambitions.

Notre département, le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération doit par ces différentes directions être exemplaire dans l’accomplissement quotidien de ces responsables. Nous sommes conscient que plusieurs directions méritent un audit voire une restructuration. Nous avons choisi de commencer par la Direction du Protocole d’Etat (DPE).

Pour la visibilité du Ministère il faudrait faire en sorte que le Protocole d’Etat soit constamment mis à niveau c’est-à-dire être bien outillé en vue d’être plus efficace dans l’accomplissement de la mission qui lui est assignée.

Pour ce faire, nous saluons parmi nous ici la présence de deux experts Messieurs Pierre Henri GUIGNARD et Jean Paul PANCRACIO venus de Paris qui, pendant quatre jours, échangeront avec plusieurs acteurs impliqués dans la gestion du Protocole au plan national en vue de confronter des expériences croisées pour une réorientation des actions du Protocole d’Etat.

Mesdames, Messieurs les Journalistes,

Les règles protocolaires étant strictes et d’interprétation étroite, elles doivent être respectées parce que leur violation entraîne des fausses notes regrettables. Une infraction délibérée à ces règles, est interprétée comme une manifestation volontaire de défiance à l’égard des officiels et, par là, à l’égard de l’autorité politique et administrative.

Ainsi, un manquement aux règles protocolaires entraîne des conflits d’attribution et de compétence. C’est dans cet esprit que  Jean SERRES disait dans son manuel pratique de Protocole que « l’inobservation des préséances de droit dans des réunions à caractère officiel justifie les observations des intéressés et exige une réparation adéquate ».
Ainsi, en ma qualité de Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération, garant du respect des règles protocolaires au plan national, j’ai jugé utile, de concert avec les experts venus de Paris, d’organiser une mission d’audit du Protocole d’Etat en vue de définir un nouveau cadre qui imposera désormais le respect strict des règles protocolaires en République Togolaise.

Mesdames, Messieurs les journalistes,

Durant 04 jours, les experts échangeront non seulement avec la Direction du Protocole d’Etat et des Affaires Consulaires du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération mais aussi avec les Chefs du Protocole d’autres Institutions de la République notamment la Présidence, la Primature, l’Assemblée Nationale et la Cour Constitutionnelle.

Ils essayeront ensemble, avec les acteurs concernés, de passer en revue les différentes difficultés qui se posent au niveau du protocole afin d’y apporter des solutions qui, je ne m’en doute pas, contribueront à améliorer considérablement les prestations du Protocole d’Etat comme l’a toujours voulu le Chef de l’Etat Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE.
Mesdames, Messieurs les Journalistes,

Il ne s’agit pas seulement de passer en revue les cas théoriques des questions liées à la logistique, à la préséance, à l’organisation des sommets, des conférences internationales et des fêtes nationales au Togo mais l’exercice consistera également à étudier ensemble avec les experts des cas pratiques et de faire aussi des simulations.

Cet audit concerne essentiellement les différents services du Protocole d’Etat à savoir la Division du cérémonial (DVCE), la Division des Privilèges et Immunités diplomatiques (DVPI) et la Division des Voyages et Déplacements Officiels (DVDO). Et comme nous prônons la polyvalence, des diplomates d’autres directions ont été désignés pour prendre part à ces échanges.

Bref, une quarantaine d’agents du Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération participeront aux travaux dudit audit.
Mesdames, Messieurs les Journalistes,

Je ne saurai terminer mes propos sans adresser mes remerciements aux experts ici présents pour leur disponibilité et à vous les journalistes pour le travail d’information, de sensibilisation, voire d’éducation que vous accomplissez dans l’exercice de votre profession.

Je vous remercie.