SIGNATURE D’ACCORD ENTRE LA CCIT ET LE MAEC

Photo_CCIT3

Il a été procédé, en ce jour, lundi 24 février 2014 au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération, à la signature d’un accord de partenariat entre le Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo.

Cet accord le premier du genre au Togo, se situe d’une part, dans le cadre de la politique étrangère du chef de l’Etat dont la vision est de faire de la diplomatie togolaise, une diplomatie dynamique et novatrice basée sur l’  économie et le développement et d’autre part dans le cadre du dialogue secteur public / secteur privé.

La signature de cet accord de partenariat, qui intervient  au moment où le Togo est en pleine mutation socioéconomique avec un taux de croissance de près de 5,6%, constitue un signal fort de l’engagement du gouvernement  à contribuer de manière efficace à l’accroissement de cette croissance afin d’améliorer le bien être de nos populations.

Cet accord a pour objectif de permettre au Ministère des Affaires Etrangères et de la Coopération et à la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo de se concerter et de coordonner leurs actions en vue de promouvoir les activités des entreprises togolaises à l’international et d’attirer au Togo les investissements étrangers.

A travers cet accord, les deux parties s’engagent à conduire toutes les actions pour mettre la diaspora à contribution en favorisant son insertion dans l’économie nationale et en l’incitant à accroitre le transfert de capitaux, de connaissance  et de technologie pour le développement des entreprises locales.

Cet accord, entend renforcer la coopération en matière d’échange d’information, de formation  et de suivi pour l’effectivité de ce partenariat et du développement économique du Togo.

DISCOURS PRONONCE PAR LE MINISTRE

Madame la Ministre du Commerce et de la Promotion du Secteur Privé,
Monsieur le Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo,
Chers invités,
Je voudrais avant toute chose remercier madame la Ministre pour avoir accepté  honorer de sa présence cette cérémonie de signature de protocole d’accord entre le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération et la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo.
La signature du présent protocole d’accord, qui intervient quelques jours seulement après la tenue de l’atelier de validation du rapport sur la redynamisation du dialogue public-privé, constitue une preuve supplémentaire de la détermination du gouvernement à jouer un rôle dans la promotion et le fonctionnement du secteur privé au Togo.
À cet égard, l’implication du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération doit être perçue et située dans le cadre de sa mission économique, conformément à la nouvelle vision de la diplomatie du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE.
Désormais, la diplomatie doit viser la promotion économique du pays en attirant les investissements étrangers vers les objectifs du développement définis dans la Stratégie de Croissance Accélérée et de  Promotion de l’Emploi (SCAPE).

Monsieur le Président,
Nul ne peut aujourd’hui ignorer le rôle majeur que joue le secteur privé dans la création d’emploi et sa contribution à la croissance économique, à l’amélioration des conditions de vie des populations voire à la stabilité et à la paix sociales.
Soutenir le secteur privé devient alors un impératif pour le gouvernement.

Par cet accord, le Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération entend jouer sa partition en devenant le porte-voix du secteur privé togolais auprès des partenaires économiques étrangers.
Il devient également facilitateur de toutes initiatives qui permettraient aux opérateurs économiques togolais de se faire connaître et de porter leurs ambitions à l’étranger.
De son côté, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo mettra à la disposition du Ministère toutes les informations nécessaires devant permettre à ce dernier de mener à bien ses missions économiques.
Madame la Ministre,

Mesdames et Messieurs,

Il devient clair que dans le cadre de notre diplomatie de développement, le Ministère s’engage à associer la Chambre de Commerce et à offrir au secteur privé les possibilités d’identifier et d’exploiter
les potentialités de la coopération qui répondent à ses ambitions, à sa promotion et à son fonctionnement. À cet égard, des missions public-privé seront initiées à l’intention des deux partenaires.
Monsieur le Président,
Un accord régulièrement conclu n’a de sens que lorsque les parties signataires lui donnent un contenu. C’est pourquoi, pour ma part, je ne ménagerai aucun effort pour respecter les engagements que nous venons de prendre au nom de nos deux institutions en vue de faire d’elles des acteurs incontournables de la croissance et du développement économique de notre pays.
Je vous remercie.