POINTS SUR LA 24ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL EXECUTIF DE L’UNION AFRICAINE (SUITE)

AAAAGroup pictures_0

Le Conseil Exécutif de l’Union Africaine a poursuivi les travaux de sa vingt-quatrième session ordinaire le matin, 28 janvier 2014 à Addis Abeba (Ethiopie) sous la présidence de S.E.M. Tedros ADHANOM, Ministre des Affaires Etrangères de la République Fédérale Démocratique d’Ethiopie et Président en exercice du Conseil Exécutif.

S.E.M. Robert DUSSEY, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération de la République Togolaise a pris part aux travaux.

A- EXAMEN DES DIFFERENTS RAPPORTS INSCRITS A L’ORDRE DU JOUR

Au cours des travaux, plusieurs rapports ont été examinés par le Conseil Exécutif.

1. Examen du rapport de la Commission sur l’Agenda 2063

Après diverses interventions fructueuses et enrichissantes, le Conseil Exécutif a adopté les recommandations et conclusions de la Retraite de Bahir Dar, des 24,25 et 26 janvier 2014. Le rapport a été finalisé, avec la prise en compte des divers amendements faits par les délégations.

2. Examen du Rapport de la Commission sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine.

Les débats sur ce point ont été très intéressants. Les différentes interventions ontaffirmé leur soutien à la cause palestinienne, leur détermination et leurdisponibilité pour une résolution internationale définitive de la questionpalestinienne et la condamnation de la politique israélienne à l’égard de laPalestine. Le Conseil Exécutif a, en outre, exprimé sa préoccupation face auconflit syrien et espère en une résolution rapide, pacifique et définitive du conflitsyrien.

3. Autres rapports

Le Conseil Exécutif a procédé à l’examen des rapports de la commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et de la Cour Africaine desDroits de l’Homme et des Peuples. Le Conseil Exécutif a adopté ces deuxrapports et les amendements y afférents.

Il faut également noté que les cinq (5) points proposés par les Etats membres(Stratégie Africaine Maritime Intégrée 2050, Création d’un Centre Africain de Prévention et de lutte contre les maladies, Projet Encyclopaedia Africana, Prorogation du Projet Pan African E-Network dans le cadre du partenariat entre l’Inde et l’Afrique, Organisation d’un Sommet spécial des Chefs d’Etat de l’UA sur l’évaluation de la Déclaration et du plan d’action de Ouagadougou de 2004sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté) ont été adoptés.

B- ELECTIONS

Avant l’élection, le Conseil Exécutif a procédé à l’examen de la situation de Madagascar et a décidé de rétablir l’Etat de Madagascar dans sa qualité d’Etat membre de l’Union et ainsi, Madagascar a récupéré son droit de vote. Toutefois,il faut souligner que la délégation de Madagascar n’était pas présente au moment du vote.

Par ailleurs, le Conseil Exécutif a tenu à préciser que l’Egypte, la Guinée Bissau et la République Centrafricaine sont suspendus des travaux de l’Institution panafricaine et n’ont plus par conséquent le droit de vote, conformément à l’article 4 de l’Acte Constitutif de l’UA relatif aux changements anticonstitutionnels de gouvernement.

Au titre des élections, le Conseil Exécutif a procédé à l’élection de dix (10)nouveaux membres au Conseil de Paix et de Sécurité de l’UA. Il faut retenir qu’eu égard aux candidatures et au nombre de siège attribués aux régions, seule l’élection en Afrique de l’Est présentait un enjeu. En effet, dans les autres régions, le nombre des candidatures correspondait au nombre de sièges à pourvoir.

Tous les Etats candidats ont été élus à la majorité requise (2/3 des suffrages exprimés) à l’exception de l’Erythrée. Dix nouveaux Etats sont ainsi élus, pour entrer au Conseil de Paix et de Sécurité de l’Union Africaine, en avril 2014. Il s’agit de la Libye pour l’Afrique du Nord, du Burundi et du Tchad pour l’Afrique Centrale, de l’Afrique du Sud et de la Namibie pour l’Afrique Australe, de l’Ethiopie et de la Tanzanie pour l’Afrique de l’Est. Enfin, la Gambie, la Guinée et le Niger ont été élus pour l’Afrique de l’Ouest.

Le Conseil Exécutif a, pour finir, accepté la proposition de la Guinée Equatoriale d’abriter le prochain Sommet de l’UA à Malabo.

C- AUTRES ACTIVITES DE S.E.M. LE MINISTRE DUSSEY

S.E.M. le Ministre a pris part à un déjeuner de travail ce mardi, 28 janvier 2014à Addis Abeba. Ce déjeuner de travail, organisé par l’Ambassade d’Espagne à Addis Abeba, a vu la participation des Ministres des Affaires Etrangères des Etats membres de la CEDEAO et la présence du Président de la Commission de la CEDEAO. Les échanges ont fondamentalement porté sur la coopération entre le Royaume d’Espagne et les Etats de la CEDEAO, l’évaluation de l’intégration en Afrique de l’Ouest et des questions communes Espagne-CEDEAO.