Ministre des Affaires Etrangères, de l'intégration Africaine et des Togolais de l'Extérieur
Professeur de philosophie politique

Prof. Robert Dussey

Ministre des Affaires Etrangères, de l'intégration Africaine et des Togolais de l'Extérieur
Professeur de philosophie politique

Lomé accueille le Conseil des Ministres ACP-UE

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp

Recevoir la newsletter

Restez informés sur les nouvelles activités
Patrick Gomes, Secrétaire Général des ACP et Robert Dussey

La session du Conseil des ministres des pays ACP (Afrique-Caraïbe-Pacifique) et celle du Conseil conjoint ACP-UE s’ouvre dimanche à Lomé.

Les représentants de cet ensemble géographique et ceux de l’Union européenne continuent d’arriver dans la capitale togolaise.

Robert Dussey, le ministre des Affaires étrangères, a accueilli Patrick Gomes, le secrétaire général des ACP, Kamina Johnson Smith, la cheffe de la diplomatie jamaïcaine et présidente du conseil des ACP et Ralph Regenvanu responsable de la politique étrangère du Vanuatu.

Le Conseil des ministres est la principale instance décisionnelle du Groupe ACP après le sommet des chefs d’État et de gouvernement. Quant au Conseil des ministres conjoint, il est l’organe suprême du partenariat entre les ACP et l’Union européenne.

Ces réunions s’inscrivent dans le cadre des préparatifs des prochaines négociations pour un nouvel accord de partenariat ACP-UE après 2020.

Kamina Johnson Smith, Ministre des Affaires Etrangères de Jamaïque et le chef de la diplomatie togolaise

Faure Gnassingbé, qui assure également la présidence en exercice de la Communauté économique des États d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), appelle à un plus grand rôle politique pour le Groupe ACP dans le cadre du prochain  Accord, notamment en termes d’appui aux Etats membres dans les différents processus relatifs au dialogue politique avec l’UE. 

Le président togolais souligne par ailleurs l’importance d’un partenariat renouvelé avec l’Europe après 2020, et insisté sur l’appel lancé aux États ACP pour qu’ils demeurent un groupe uni.

Pour l’Union européenne, le rendez-vous de Lomé est important car il donnera le ton du futur cadre de la coopération entre l’UE et ses partenaires pour les prochaines années.

Les ministres venus des 79 pays ACP ainsi que des représentants de l’UE se retrouveront à l’hôtel du 2 février.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp