Ministre des Affaires EtrangÚres, de l'intégration Africaine et des Togolais de l'Extérieur - Togo
NĂ©gociateur en Chef du Groupe ACP pour le Post-Cotonou 2020 - Professeur de philosophie politique

Prof. Robert Dussey

Ministre des Affaires EtrangÚres, de l'intégration Africaine et des Togolais de l'Extérieur - Togo
NĂ©gociateur en Chef du Groupe ACP pour le Post-Cotonou 2020 - Professeur de philosophie politique​

Lancement du premier Forum Economique des Diasporas Africaines (FEDA)

En marge de la 74Ăšme session de l’AssemblĂ©e gĂ©nĂ©rale des Nations Unies, le ministre des Affaires Ă©trangĂšres, de l’IntĂ©gration africaine et des Togolais Ă  l’Ă©tranger, H.E. Le professeur Robert DUSSEY, inaugurĂ© le 27 septembre 2019 Ă  New York, en prĂ©sence des ministres du groupe des États d’Afrique, des CaraĂŻbes et du Pacifique (ACP), premier forum Ă©conomique de la diaspora africaine sur le thĂšme « Le rĂŽle et les contributions de la diaspora au dĂ©veloppement Ă©conomique du continent « .

Sous le haut patronage de Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE, Président de la République togolaise, le Forum économique sur la diaspora africaine, qui se tiendra à Lomé en 2020, réunira des décideurs, des dirigeants et des influenceurs du continent et de la diaspora africaine.

Le forum rĂ©unira environ 2 500 participants et rĂ©unira toutes les diasporas africaines: acteurs politiques et autoritĂ©s administratives, opĂ©rateurs Ă©conomiques et chefs d’industries, investisseurs et prĂ©sidents de chambres de commerce, reprĂ©sentants d’institutions Ă©conomiques et commerciales, experts et consultants, confĂ©renciers et chercheurs. , mĂ©decins et ingĂ©nieurs, chefs de projets et philanthropes, organisations de la sociĂ©tĂ© civile et Ă©tudiants, ainsi que d’autres segments de la population africaine.

Ce serait une rĂ©union d’affaires majeure qui dĂ©velopperait des partenariats durables et fructueux avec les membres de la diaspora africaine et d’autres partenaires. Ce serait Ă©galement une vĂ©ritable plateforme de mobilisation pour le lancement d’un rĂ©pertoire des compĂ©tences africaines et pour l’Ă©mergence d’un lobby africain puissant et influent capable de soutenir les stratĂ©gies de dĂ©veloppement du continent. Ce serait enfin le cadre pour l’adoption de la « DĂ©claration de LomĂ© sur l’engagement de la communautĂ© noire pour le dĂ©veloppement de l’Afrique ».

New York, le 27 septembre 2019

Partager cet article