Robert Dussey : “La Charte de Lomé permettra la pleine exploitation des ressources maritimes”

Le Comité technique spécialisé (CTS) de l’union sur la justice et les affaires juridiques s’est réuni jeudi à Lomé pour examiner le projet de charte sur la sécurité maritime. C’est le ministre togolais des Affaires étrangères, Robert Dussey qui a ouvert les travaux de cette session en présence de son collègue camerounais, Laurent Esso, président du CTS.

Cette session du CTS s’ouvre à la suite de celle des experts et des ministres de la justice de l’Union Africaine. Les membres du Comité présents à Lomé vont examen des différents projets de texte élaborés dans le cadre de l’Union Africaine, avant leur examen par la Conférence des Chefs d’état et de gouvernement.

Pour le Professeur Dussey, le Chef de la diplomatie togolaise, les instruments juridiques dont une organisation comme l’Union africaine se dote, traduisent la portée de ses ambitions, la force de sa détermination et constituent de véritables projections sur l’avenir qu’elle entend construire pour son existence et son affirmation.

La rencontre se déroule en prélude au Sommet de Lomé sur la sécurité maritime et le développement en Afrique. Et à ce sujet, Robert Dussey a invité les participants à considérer le projet de charte sur la sécurité maritime comme une réponse efficace aux menaces auxquelles sont confrontés les pays côtiers.

« Ce texte nous permettra, à bien des égards, de relever le défi vital de la pleine exploitation de nos ressources maritimes, facteurs déterminants de l’éclosion de notre économie bleue, source innovante de prospérité partagée », a indiqué le ministre.